Produit CORSU E RIBELLU

X

« Bien des commentateurs mal intentionnés ont, en Corse, affirmé que le gouvernement et le président de la République renonçaient à toute révision constitutionnelle, excluant en tout cas d’y inclure une disposition propre à autoriser une ratification de la Charte européenne des langues minoritaires, et plus encore toute disposition relative à la Corse.

Je constate aujourd’hui, à l’inverse de ces commentaires mal informés ou malveillants : – Primo, qu’il y aura bien une révision constitutionnelle, – Secundo, que le président, socialiste, de la commission des lois de l’Assemblée nationale, Jean-Jacques Urvoas, s’est publiquement prononcé pour un article 53-3 de la Constitution qui permette la ratification de la Charte européenne (Le Monde 27.03.2013), – Tertio, que dès lors que l’Assemblée de Corse se serait prononcée très largement sur ce qu’elle souhaite pour la Corse sur le plan constitutionnel, il sera bien difficile au gouvernement de s’y opposer. En Corse, quelques responsables politiques, qui redoutent de « ne sortir de l’ambiguïté qu’à leurs dépens », rêvent d’une révision constitutionnelle qui tournerait court et les dispense de prendre publiquement leurs responsabilités. Je leur dit aujourd’hui qu’ils seront pratiquement et clairement sommés de les prendre et de se prononcer pour ou contre… »

Blog Paul Giacobbi

Suite et source de l’article

Vos Réactions, vos commentaires sur Ce forum ?

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis ! »