Produit CORSU E RIBELLU

X

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – La France ne ratifiera pas la Charte européenne des langues régionales et minoritaires ! Le président de la République, François Hollande, a ainsi mis de coté l’engagement numéro 56 de sa campagne électorale de 2012, pour suivre l’avis du Conseil d’Etat.

Le texte de loi visant à ratifier cette Charte, qui faisait parti de l’ordre du jour du conseil des ministres de la semaine dernière, a finalement été retiré au dernier moment. La cause : cet avis négatif du Conseil d’Etat estimant que la ratification de la Charte n’est pas conforme à la Constitution. Nombreux sont les élus insulaires à avoir exprimé leur profonde déception, une fois la décision connue. D’aucuns en appellent désormais à l’Assemblée de Corse pour tenter de faire bouger tant bien que mal les choses auprès de l’Etat. Certains envisagent même la possibilité d’organiser dans l’île un référendum sur la question plus global d’un statut de co-officialité de la langue corse. Écoutons la position personnelle de Tumasgiu D’Orazio, conseiller municipal à Ajaccio.

Suite et source de l’article

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !