X
(Unità Naziunale – Publié le 30 mars 2018 à 10h02) L’État jacobin mène sciemment une négociation pour nous conduire à une impasse et ensuite pouvoir s’en laver les mains. “Nos deux Présidents ne ramèneront que du vent ”, pensais-je. C’est pire. Ils sont devant une porte qu’ils espéraient entrebâillée or elle est bloquée. Nous avons déjà eu ce genre de déception quand nous attendions une éclaircie et que nous avons eu droit à la foudre de Jupiter en plein anniversaire de l’assassinat d’Erignac. L’État républicain jacobin par son administration, ses institutions, ses gouvernants nous jette tous ses filets pour neutraliser nos efforts. C’est un rapport de force. La négociation est une illusion qu’il entretient pour nous décrédibiliser. “Utilisez mieux les pouvoirs que vous avez… ils sont biens plus considérables que ceux des autres régions… pour la langue, L’État a mis 9 millions d’euros, si ça ne marche pas, ce n’est pas de notre faute.” En écho dans l’île, on entend : “la coofficialité ne suffira pas à sauver la langue, à nous Corses de la parler ”. Certes il faut la parler, si possible s’acharner à la parler, mais sans la coofficialité impossible de mener une politique de restauration de son usage. Elle reste facultative. Elle ne pourra jamais être transmise dans la famille, ni être liée à la vie économique ou administrative. Et ce n’est pas un bilinguisme de l’État contrôlant budgets, programme et postes d’enseignants qui sauvera notre langue. Il suffit de lire le rapport de l’Unesco de 2003 sur les langues régionales et minoritaires pour être édifiés et mesurer l’étendue de la mauvaise foi ou de l’ignorance de ceux qui prétendent que la coofficialité n’est pas nécessaire ou que de toute façon on ne pourra pas modifier la Constitution pour l’obtenir. L’Unesco dit clairement que s’il y a une seule langue officielle c’est que l’État poursuit une politique d’une assimilation forcée ce qui a fait le triomphe des jacobins en 1790. Illusion entretenue par de fausses négociations, éléments d’un rapport de force sans concession étalé dans le temps long. La duperie est complète. L’État laisse le processus de déclin se poursuivre, bien des défenseurs de la langue croient pouvoir renverser la courbe sans réformer la Constitution. Il augmente quelque ligne budgétaire pour l’Éducation nationale en charge de l’enseignement facultatif. Il laisse de la place à quelques subventions à distri buer par les élus locaux et cultive ainsi l’addiction à

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet