Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – La CFDT de l’hôpital Eugénie d’Ajaccio a décidé de poursuivre son mouvement de grève, en attendant de rencontrer une nouvelle fois la direction ce vendredi. Une première rencontre hier (mardi), s’est révélée relativement satisfaisante pour le syndicat, mais certains points demeurent à éclaircir, d’où la décision de continuer la mobilisation.

AltaFrequenzaLes représentants du personnel de l’annexe, se sont dits rassurés par le fait que l’établissement demeurera sur son site actuel, y compris lorsque le nouvel hôpital de la Miséricorde verra le jour. A moyen terme, une rénovation complète de la structure Eugénie serait prévue, ainsi que la création d’une cuisine sur site. Dans l’attente, un effort devrait être fait quant à la qualité des repas ; telles sont les assurances qu’a reçu hier la CFDT de la bouche de sa direction.

Assurance qui porte également sur la mise en œuvre de travaux d’urgence, afin de faire lever les doutes de la commission de sécurité. Commission qui a, à nouveau émis hier (mardi) un avis défavorable à la réouverture de l’établissement, en raison du risque incendie, même si certaines assurances ont été apportées par la direction. Des points d’achoppement demeurent, néanmoins. Ils concernent notamment les effectifs. Le syndicat déplore la volonté de la direction de vouloir redéployer certains personnels d’animation et d’ateliers thérapeutiques vers d’autres secteurs hospitaliers. Vendredi donc, on abordera le devenir d’une IDE et d’un ASH. En attendant, la CFDT reste sur le qui-vive et entend défendre son outil de travail et ses patients.

Suite de l’information

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :