Produit CORSU E RIBELLU

X

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – Hier matin (vendredi) à Bastia, Gilles Simeoni et Jean-Christophe Angelini se sont exprimés au nom de Femu a Corsica sur la situation actuelle de la Corse et la façon dont celle-ci est gérée par les autorités, les ministres Valls et Taubira en tête.

Une analyse sans concession, où les deux chefs de file du parti ont souligné la responsabilité de l’État dans la situation actuelle, qui a pour eux laissé prospérer la criminalité organisée en Corse, ainsi que la spéculation immobilière et la fraude. Ceux-ci ont aussi mis en avant la nécessité d’une solution constitutionnelle au problème, selon eux moyen le plus efficace à l’heure actuelle.

Une critique acerbe qui a aussi visé les solutions proposées par les deux ministres, à savoir le renforcement des effectifs policiers et judiciaires, qui n’est pas sans rappeler auprès de Femu a Corsica la période Bonnet. Enfin, Gilles Simeoni et Jean-Christophe Angelini perçoivent comme un affront fait aux élus territoriaux la durée de la réunion prévue avec Manuel Valls lundi matin à Ajaccio, qui ne dépassera pas les 45 minutes.

On écoute Gilles Simeoni.

Corsica Infurmazione, L’information Corse sur Alta Frequenza
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :