X
Le mercredi 13 juin 2012 [13h00] (www.unita-naziunale.org)  : En raison de la reconduite ce matin de la garde à vue de 24h, Corsica Libera et L’Associu Sulidarità appellent de nouveau à un rassemblement devant le casernement militaire d’Aspretto. (En cas de libération dans la journée, une information sera publiée sur le site Unità Naziunale / Corsica Infurmazione, et sur les réseaux sociaux). Le mardi 12  juin 2012 [23h00] Un peu plus de 60 personnes étaient présente hier soir pour ce second rassemblement de Corsica Libera, de l’Associu Sulidarità, de la famille et des amis des interpellés de la veille. 4 personnes sont toujours entendues dans le cadre d’une enquête diligenté par le juge Thiel, Pierre Paul Chiarasini, membre de l’exécutif de Corsica Libera, son neveu, militant lui aussi du mouvement ainsi qu’une jeune femme et son frère. Le mardi 12  juin 2012 [17h00]  : selon corsematin.com, Deux hommes ont été interpellés hier matin à Tavera par les gendarmes. L’un et l’autre ont été placés en garde à vue à la caserne d’Aspretto, sur commission rogatoire du juge Gilbert Thiel. La procédure viserait une série d’attentats commis en 2009. L’un des deux hommes interpellés, Pierre-Paul Chiarasini est membre de l’exécutif de Corsica Libera. Il était impossible de savoir hier soir si de nouveaux éléments étaient en possession des enquêteurs et du magistrat instructeur ou s’il s’agit de ce que l’on nomme communément « une queue d’enquête ». Lundi 11 juin 2012 [16h00] : Corsica Libera dans un communiqué dénnoncait ses interpellations : Alors que s’achève à peine la campagne électorale, dans un climat social très lourd, alors que la Corse s’enfonce dans le marasme et le désordre criminel, la gendarmerie poursuit la chasse aux nationalistes . Notre militant Pierre Paul Chiarasini a été arrêté ce matin sur commission rogatoire du juge Thiel, ainsi que son neveu . Au moment où tous les Corses attendent du nouveau pouvoir une réelle solution politique, Corsica Libera dénonce l’entêtement des services de la justice et de la gendarmerie, à poursuivre ses militants dans des enquêtes fourre-tout, et, plus généralement, les atteintes aux libertés fondamentales. Corsica Libera appelle à un rassemblement ce soir à 19h devant la caserne d’asprettu. Corsica libera AnTo FpcL www.unita-naziunale.org Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis ! Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet