Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – 8 février 2018 – 13h30) A Mossa Paisana tient à dénoncer le comportement dédaigneux et colonial d’un chef d’état digne du pays qu’il représente.

Les militants que nous sommes, faisons la même analyse :

  • l’État a fermé la porte aux revendications sincères et justifiées d’un peuple , qui voyait une sortie de crise par le haut.
  • Ses prises de positions, de fermeture sont offensantes .

En tant que syndicat agricole , nous ne pensons pas que l’agriculture a besoin qu’un préfet gère notre foncier, que le tourisme à outrance (même agri) soit la solution et que les lois de préservations du littoral doivent être assouplies.

Ce pays a besoin de d’avoir une agriculture productive , en adéquation avec ses savoirs faire , sur de la bonne terre , sans être obligé de demander l’aumône , nourrir son peuple et compter économiquement.

Cela passe aussi par un statut d’autonomie pour redéfinir des règles correspondantes à notre spécificité géographiques structurelles humaines.

En tant qu’hommes et femmes libres de toute structure française , nous soutenons et soutiendrons de manière indéfectible (nous n’avons jamais retourné notre veste) la majorité dans son combat pédagogique et institutionnel pour l’application d’une politique voulue à 56% sur cette terre.

O populu , movi ti chi prestu ùn ci sè più

Mossa Paisana