Breaking News

Langue #corse #Présidentielle 2012 : la mairie d’Ajaccio réagit après les propos de Nicolas Sarkozy et Jean-Luc Mélenchon

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – La langue corse, et par extension la ratification par la France de la Charte européenne sur les langues minoritaires, constituent-elle une ligne de partage, voire de fracture entre les différents courant de gauche ? Une question que l’on ne peut éluder en cette période de prospection électorale. Beaucoup, et y compris au sein même du Parti Communiste, se sont offusqués des déclarations faites sur ce thème par Jean-Luc Mélenchon avant son voyage en Corse, et des déclarations répétées lors du meeting qu’il à tenu à Bastia récemment. Le leader du Front de Gauche l’a dit haut et fort : il n’est pas contre cette charte sur les langues minoritaires mais contre certains articles de celle-ci qui créeraient ce qu’il appelle une fragmentation des droits sociaux. On ne partage pas forcément cette position, et notamment du coté de la mairie d’Ajaccio au sein de l’équipe de Simon Renucci. Tumasgiu D’Orazio conseiller municipal chargé de la langue corse avait, on sent souvient, vivement réagit à la phrase de Nicolas Sarkozy selon laquelle « quand on aime la France, on ne propose pas de ratifier la charte des langues régionales ». Un discours qui n’a pas de sens pour Tumasgiu d’Orazio.

> Lingua corsa

(A redazzioni d’Alta Frequenza) – A lingua corsa, è di modu più largu a firmatura da a Francia di a Cartula Aurupea di i lingui minuritarii, custituiscini o micca una via di spartera, o di rumpitura trà i sfarenti currenti di manca ? Una dumanda chì ùn si pò schisà pà issu periudu di pruspezzioni eletturali. Sò numarosi, è ancu drentu à u partitu cumunistu, ad avè fattu sapè a so scuntentezza di pettu à i dichjarazioni fatti nant’à issu tema da Jean-Luc Mélenchon nanzi à u so viaghju in Corsica, è di i dichjarazioni ripituti duranti u meeting ch’ellu hà fattu in Bastia chì hè pocu. U leader di u Fronti di Manca l’hà ditta forti : ùn hè micca contr’à issa cartula nant’à i lingui minuritarii ma contr’à certi articuli di quissa quì, chì pudariani crià ciò ch’ellu chjama una « frammentazioni di i diritti suciali ». Ùn si scumparti micca tantu issa pusizioni è frà altru da u cantu di a merria d’Aiacciu drentu à a squadra di Simon Renucci. Tumasgiu d’Orazio, cunsighjeru municipali incaricatu di a lingua corsa avia, ci n’arricurdemi, riagitu cù forza à l’infrasata di Nicolas Sarkozy, sicondu a quali :  » Quand on aime la France, on ne propose pas de ratifier la charte des langues régionales ». Un discorsu fora di sensu pà Tumasgiu d’Orazio.

Ecoutez Tumasgiu D’Orazio.

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: