Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale publié le 16 décembre 2018) Edmond, homme exemplaire, de convictions et de terrain, précurseur, compagnon de route, conseiller empreint de sagesse et de sens des responsabilités, une figure emblématique pour notre génération et pour la Corse..

“J’ai personnellement côtoyé durant de longues années l’homme et le militant, depuis l’époque de l’université de Nice, où il se déplaçait régulièrement pour nous voir.. Je me souviens de nombre de ces réunions enflammées, où il nous conseillait, dans l’appartement niçois des parents de son épouse Lucie, ou les salles de la faculté. Nous n’étions pas au fil des ans toujours d’accord.. et la création du FLNC allait approfondir nos désaccords.. Mais y compris durant ma vie au maquis, j’ai continué à le rencontrer souvent pour échanger et confronter nos points de vue. Il était de l’ancienne génération et nous de la nouvelle génération, celle de 70.

A Aleria, il n’a pas voulu venir avec nous, quand nous avons franchi le barrage des CRS, préférant une reddition dans l’honneur pour assumer ses responsabilités. Nous avions critiqué l’ARC à l’AG du mouvement un mois avant, (J‘avais alors été suspendu de mes fonctions de responsable des jeunes pour désaccord avec la ligne de l’ARC), mais si nous critiquions depuis plusieurs mois la stratégie et les orientations du mouvement, nous ne formulions pas de critiques envers l’homme, tant nous le respections, et pour lequel nous avions tant d’affection. Il nous avait d’ailleurs peu après informé de ses projets quelques jours avant Aleria, et convié à y participer, désireux d’avancer et de ne pas se couper de la nouvelle génération..

Par la suite, si nous fûmes souvent en désaccord politique, ce sera toujours dans le respect de chacun, les routes de nos deux mouvances s’étant par la suite séparées, avec la création du FLNC, puis à nouveau rejointes… jus’au 13 décembre 2015, où le mouvement nationaliste dans l’union, est devenu majoritaire à la Collectivité de Corse.

Aujourd’hui, nous sommes en deuil et la Corse est en deuil.

C’est une perte immense, tant Edmond aura marqué de son empreinte et par son engagement de toute une vie, l’histoire moderne de la Corse et des Corses. Avec lui, disparaît la figure politique corse la plus marquante des cinquante dernières années, qui aura, par son exemplarité et ses engagements, profondément marqué notre Génération, la génération 70..

Mes pensées et condoléances émues vont à son épouse Lucie, à ses enfants, ses petit-enfants et à tous ses proches, avec une pensée particulière pour son frère Max Simeoni, le pionnier”

Pierre Poggioli