Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – 5 janvier 2018 – 15h10)  « Lorsque le sage montre la lune l’imbécile regarde le doigt ».

Dès que l’on parle de la Corse à travers des discussions officielles avec l’Etat Français, l’imbécile sur les réseaux sociaux détourne le sujet principal avec la volonté de torpiller l’événement politique.

La photo prise dans le bureau du Président Talamoni ce matin (avec Gilles Simeoni et Jacqueline Gourault), n’a rien d’exceptionnelle, puisque depuis janvier 2016, le drapeau tricolore a disparu de son bureau, mais il est bien présent en façade de la Collectivité, et partout ailleurs en ville devant les symboles de la colonisation française « préfecture, commissariat, impôts, gendarmeries, tribunal… » en attendant qu’ils disparaissent eux aussi un jour.

Certes le drapeau tricolore en façade de la Collectivité a ainsi été discrètement relégué sur les hampes latérales, laissant le drapeau corse à tête de Maure trôner en place centrale , mais bon, au final c’est « A Casa di u populu Corsu« …

Tous les diplomates du Pays Ami qui viennent discuter avec le Président Talamoni dans son bureau depuis son élection en 2015 se plient donc à ce protocole nustrale.

Et visiblement Madame Corse n’a rien trouvé à redire sur l’absence du drapeau tricolore, préférant se concentrer sur l’événement politique majeur d’un déblocage de la discussion avec les élus nationalistes.

Mikà Biskà