X

(Unità Naziunale – 23 Novembre 2017 – 12h00) « Nous retournons devant son représentant et appelons au rassemblement pour une action forte à partir de 9h à la préfecture d’Ajaccio sur le cours napoléon. »

30 jours de conflit, toujours la même réponse de l’ARS et de l’Etat

Le STC a bloqué la circulation sur le Cours Napoléon devant la préfecture à Ajaccio, en mettant le feu à des palettes au milieu de la chaussée. Les grévistes réclament un négociateur auprès du ministère de la santé pour débloquer une situation qui s’enlise.

Le STC qui demande des travaux d’urgence dans cet établissement, spécialisé en psychiatrie, occupent les locaux de l’ARS depuis la fin octobre.

Le syndicat, qui a tenu ce jeudi en fin de matinée une conférence de presse devant la préfecture d’Ajaccio, bloque de manière illimitée la circulation sur cette portion du cours Napoléon. Un feu de palettes a également été allumé sur la chaussée, dégageant une épaisse fumée noire visible à plusieurs mètres à la ronde.


Revue de presse

(Alta Frequenza) (France 3 Corse) (Corse Net Infos) (RCFM) (Télé Paese) (Corse Matin)



(Unità Naziunale – 21 Novembre 2017 – 15h00) « Nous appelons de nouveau au rassemblement à partir de 17h et jusqu’à environ 22h au rond point de la gare. »

les représentants du syndicat STC ont empêché l’embarquement des navires sur les quais, hier soir, jusqu’à 22 heures. La mobilisation a occasionné d’importants bouchons.

(Corse Matin) (Alta Frequenza) (France 3 Corse) (Corse Matin)

Soutien du député Paul-André Colombani aux militants STC Castellucciu en occupation depuis 28 jours et 27 nuits l’ARS suivi de la visite de plusieurs services de l’hôpital.


(Unità Naziunale – 20 Novembre 2017 – 17h00) « Nous appelons au rassemblement demain lundi 20 novembre devant la préfecture cours napoléon à partir de 9h et jusqu’à 17h. »

STC CASTELLUCCIU

Ce lundi, des membres du syndicat se sont rassemblés toute la journée devant la préfecture de région à Ajaccio, ralentissant par la même occasion la circulation sur le cours Napoléon.

Le STC Castellucciu manifeste, depuis ce matin, devant la préfecture d’Ajaccio, occasionnant un embouteillage particulièrement important dans toute la cité impériale. Depuis trois semaines, un conflit social oppose le syndicat de travailleurs corse (STC) et l’Agence Régionale de la Santé (ARS).

(Corse Matin) (Corse Net Infos) (Alta Frequenza) (Télé Paese) (RCFM) (Fr3Corse)


(Unità Naziunale – 17 Novembre 2017 – 13h00) « Pour montrer notre détermination à ne rien lâcher nous appelons au plus large rassemblement possible ce soir à partir de 18h30 au stade du GFCA à mezzavia pour une distribution de tracts, mise en place de banderole derrière les buts et nous assisterons au match en blouse. » STC CASTELLUCCIU


(Unità Naziunale – 16 Novembre 2017 – 15h00) Rassemblement sur Ajaccio et Bastia des militants du STC. Blocage des trains dans les deux gares. Soutien du STC Chemin de fer (Conflit ARS – CASTELLUCCIU)

Suivre l’évolution du conflit sur la page facebook du STC CASTELLUCCIU

Gare de Bastia bloquée aussi
Section STC chemin de fer


(Unità Naziunale – 15 Novembre 2017 – 17h00) rassemblement aujourd’hui à partir de 17h au rond point de la gare. Le STC de l’hôpital de Castellucciu bloque l’embarquement des ferries sur le port d’Ajaccio. Circulation compliquée boulevard Sampiero.

Au vue du mépris envers nos revendications nous augmentons la pression !!! Nous appelons de nouveau au rassemblement demain à 15h sur le parking de la gare pour une nouvelle action.

(Alta Frequenza) (Corse Net Infos)


(Unità Naziunale – 14 Novembre 2017 – 12h45) Depuis ce mardi, 6h45, le STC Casteluccio bloque la Sécurité sociale située sur la rocade à Ajaccio.

« Nous laissons travailler le personnel et laissons seulement rentrer les usagers qui ont des papiers urgents. Cette action a pour but de manifester notre mécontentement car il faut savoir qu’en quinze jours, nous n avons eu qu’un seul coup de téléphone concernant nos revendications », explique Max Serra, du STC Casteluccio.


(Unità Naziunale – 10 Novembre 2017 – 11h45) Accueil ce matin à 8h30 de la section Stc de l’Hôpital de Castellucciu, en grève pour dénoncer l’état lamentable de l’hôpital psychiatrique par les Présidents de l’Assemblée de Corse.

Les Présidents ont proposé aux syndicats une médiation du Conseil exécutif de Corse et de l’assemblée de Corse pour sortir du conflit des hôpitaux de Bastia et de Castellucciu.


(Unità Naziunale – 9 Novembre 2017 – 11h45) Occupation de l’ARS à Aiacciu, blocage de l’Hôpital de Castellucciu et occupation depuis ce matin à l’ARS de Bastia. Le STC fait monter la pression d’un cran.

STC : L’administration et les services économiques sont maintenant bloqués et ce jusqu’à ce que nous avancions sur nos revendications. Évidemment l’ALU,le bureau des entrées,le service paie et les services indispensables au bon fonctionnement de notre hôpital ne sont pas bloqués. Nous poursuivons l’occupation 24h/24 de l’ARS.

INFORMATION :
Une délégation de notre section sera reçue demain matin par l’exécutif de la CTC. Nous appelons au rassemblement pour demain à partir de 8h devant la CTC cours grandval pour montrer notre détermination à ne rien lâcher.
Merci par avance

A SALUTA UN’HA PREZZU

STC

Soutien du Président Talamoni et de nombreux élus de l’Assemblée de Corse au STC Castellucciu


Le STC bloque aussi depuis ce matin les services administratifs de l’hôpital de Castelluccio.

Des militants du STC occupent ce matin les bureaux de l’Agence régionale de santé (ARS) à Bastia en signe de soutien avec leurs collègues de la section STC de l’hôpital de Castelluccio à Ajaccio où un mouvement de grève est observé depuis deux semaines.


Revue de presse

(Alta Frequenza) (Corse Matin) (France 3 Corse) (Corse Matin) (Corse Net Infos)


(Unità Naziunale – 8 Novembre 2017 – 17h45) « nous occupons toutes et tous depuis maintenant 15 jours et 14 nuits les locaux de l’ARS.

A ce jour les réponses à nos revendications restent toujours largement insuffisantes. Nous continuons donc l’occupation 24h/24 des locaux de l’ARS parking castellani à l’entrée de la ville. Nous avons besoin de tous le monde pour faire céder le ministère. N’hésitez pas à venir apporter votre soutient.Nous vous en remercions par avance.


(Unità Naziunale – 6 Novembre 2017 – 16h45Rassemblement ce lundi en fin d’après-midi devant la préfecture de Corse à Ajaccio de la section STC de l’hôpital de Castellucciu. Le syndicat occupe les locaux de l’Agence Régionale de Santé depuis le 25 octobre et a entamé un mouvement de grève illimité au sein de l’hôpital jeudi dernier.

Les grévistes pointent du doigt des conditions d’accueil « honteuses » des personnes hospitalisées et des conditions de travail « inacceptables ». Face au silence des autorités étatiques, le syndicat ne s’interdit pas de durcir davantage le mouvement dans les heures à venir.


Revue de presse

(Alta Frequenza) (Corse Net Infos)


(Unità Naziunale – 5 Novembre 2017 – 8h00) Un rassemblement est prévu lundi devant la préfecture. Séance de tractage, vendredi matin dernier pour le STC Castelluccio.

Le syndicat est mécontent et compte bien le faire savoir. Ses membres se relaient pour occuper les locaux de l’agence régionale de santé


(Unità Naziunale – 2 Novembre 2017 – 19h00) Large mobilisation ce jeudi matin devant l’Agence Régionale de Santé à Ajaccio du STC de l’hôpital de Castellucciu qui, après 9 jours et 8 nuits d’occupation de ces locaux, a décidé d’entamer un mouvement de grève au sein de la structure hospitalière.   Deux rendez-vous sont prévus cet après-midi : l’un avec la direction de l’hôpital, l’autre avec celle de l’ARS pour tenter de débloquer la situation.

ARS STC


Revue de presse

(Alta Frequenza) (Corse Net Infos) (Corse Matin) (France 3 Corse)


(Unità Naziunale – 31 octobre 2017 – 19h00) Dans le cadre du conflit et de l’occupation de l’ARS par le STC, nous tiendrons une conférence de presse
Le jeudi 2 novembre 2017 à 10 h dans les locaux de l’ARS

Pour le sixième jour consécutif les représentants syndicaux STC du personnel de l’hôpital de Castelluccio à Ajaccio investissent les locaux de l’Agence Régionale de la Santé. Ils réclament toujours des moyens pour réaliser des travaux d’urgence.

Un préavis de grève a été déposé pour jeudi à l’hôpital de Castelluccio

« La réunion n’a rien donné, sauf à nous faire des propositions concernant le fonds d’intervention régional de quelques centaines de milliers d’euros. Ça ne correspond pas à la revendication première concernant à la fois les travaux de mise en sécurité et la budgétisation du projet gérontopsychiatrie », indique Jean Brignole, secrétaire général du STC.


Soutien de CORE IN FRONTE

Nous apportons notre soutien aux personnels STC, de l’hôpital de Castellucciu, qui occupent les locaux de L’ARS à Aiacciu.

La réalisation des travaux dans l’unité de psychogériatrie, ainsi que d’autres travaux d’hygiène et de sécurité dans divers services, est d’une imperieuse nécessité pour l’établissement de Castelucciu.

Nous sommes également solidaire des employés de l’hôpital de Bastia, dont certains sont en grève de la faim pour dénoncer un manque de matériel, de personnels, de moyens et de médicaments.

La santé est un droit fondamental pour tous. 

La Corse doit avoir, d’une part, des services publics forts pour mener à bien ses missions médicales, et, d’autre part, bénéficier, d’ici 2022 dans le cadre d’une autonomie politique, d’un transfert de compétences afin de définir nos priorités et nos besoins en matière de santé publique.

Core in Fronte


Revue de Presse

(France 3 Corse) (RCFM) (Corse Matin) (Corse Matin)


Ajaccio : le ton monte entre le STC et l’Agence Régionale de la Santé


(Unità Naziunale – 30 octobre 2017 – 11h00Le STC occupe depuis 6 jours et 5 nuits les locaux de l’ARS situé sur le parking de Castellani à l’entrée de la ville pour les revendication suivantes :

  • L’obtention d’enveloppes financières conséquentes pour l’investissement qui permettront d’effectuer les travaux urgents et prioritaires des services de l’Hôpital de Castellucciu.
  • Elles permettraient d’améliorer les conditions d’accueil de la population et la quantité de vie au travail des agents.

Pourtant, selon le STC, à l’heure actuelle le ministre refuse toujours d’attribuer un soutien financier pour l’investissement de l’établissement.

Le STC précise que « si la situation venait à se poursuivre dans les jours qui viennent », il se réservait « le droit de durcir le mouvement car la vétusté de l’Hôpital est dans une situation trop alarmante pour la laisser se détériorer d’avantage. »

Un préavis de grève a été déposé auprès de la Direction de l’Hôpital ainsi qu’auprès de la Direction Générale de l’ARS de Corse, il sera effectif à partir du 2 novembre 2017.


(unità Naziunale – 27 octobre 2017 – 12h30) Le STC de l’Hôpital de Castellucciu occupe depuis deux jours et deux nuits les locaux de l’ARS pour revendiquer l’obtention d’enveloppes financières conséquentes pour l’investissement qui permettront d’effectuer les travaux urgents et prioritaires des services de l’Hôpital.

Pour le STC, la priorité est d’améliorer les conditions d’accueil de la population et la qualité de vie au travail des agents.

Les militants syndicaux demandent que les services de l’Etat finance le pôle de psychogériatrie que la direction de l’établissement souhaite ouvrir rapidement.

Le STC continue donc d’occuper l’ARS suite au silence du ministère et suite aux réponses non satisfaisante du Directeur de l’ARS.


Revue de presse

(Corse Matin) (France 3 Corse)


(unità Naziunale – 26 octobre 2017 – 12h00) Le STC est sur tous les fronts. Après Pôle Emploi, Carrefour, l’Hôpital de Bunifaziu, c’est au tour de l’ARS d’être occupée afin d’obtenir des conditions d’accueil des patients et des conditions de travail décentes pour tous.

Les demandes de soutiens pour l’investissement sont au point mort et le STC Castelucciu a donc décider d’occuper l’ARS. La position de l’ARS, selon le STC,  reste inchangée. Les demandes pour l investissement qui permettrait de réaliser des travaux dans les services de notre hôpital reste sans réponse.

Au cœur de la revendication, la réalisation des travaux dans l’unité de psychogériatrie, aujourd’hui remise en cause par le ministère. La direction, aurait, selon le syndicat présenté un projet à hauteur de 3 millions d’euros. Projet qui ne serait aujourd’hui par retenu par manque de moyens déclarerait-on du côté de Paris. Un retour en arrière que le STC ne tolère pas, d’autant qu’il estime qu’un investissement supplémentaire de 2 millions d’euros est nécessaire au titre des travaux hygiène et de sécurité dans d’autres services. Le syndicat attend toujours de la direction de l’ARS qu’un message fort remonte à Paris. L’ARS Corse aurait, selon le syndicat,  proposé la réalisation d’une étude sur le projet en psychogériatrie. Du résultat de cet audit dépendrait le positionnement futur de l’Etat. Une proposition qui ne satisfait pas le STC.

#Corse « Notre patrimoine hospitalier est en danger »


Revue de presse

(Alta Frequenza)

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)