X

(Unità Naziunale – 20 octobre 2017 – 12h30) Voici le texte du STC qui tenait ce vendredi une conférence de presse à Ajaccio :

Notre organisation syndicale a réaffirmé de nombreuses fois auprès du Président du Conseil de surveillance, du Directeur du centre hospitalier d’Ajaccio et du Directeur de l’ARS notre position sur le patrimoine.

Notre patrimoine hospitalier est en danger

Victime de gestions désastreuses, de l’application bornée de politiques de santé néfastes au niveau du continent français et catastrophiques pour notre territoire insulaire :
Nos hôpitaux publics sont dans une situation financière difficile.

Aujourd’hui certains ne se comportent pas en garant de l’égalité d’accès aux soins mais en syndics de faillites et souhaitent masquer les errements de leurs pairs, en voulant vendre les dons et legs des corses qui composent le patrimoine hospitalier.

Pour notre part, notre position est connue, constante, claire et déterminée :

Il est hors de question de voir notre patrimoine bradé et laissé aux mains de spéculateurs de quelque origine que ce soit, pour assurer les trajectoires professionnelles ascendantes de directeurs.

En aucun cas la vente du patrimoine ne doit se substituer à l’Etat dont le devoir de réparation est historique au vue de la situation qu’il a généré et qui perdure.

La responsabilité de l’Etat est aussi immense en ne répondant pas, ou très partiellement à nos revendications concernant le coefficient géographique depuis plus de 10 ans, il a fait des économies iniques sur le dos des patients et usagers, plus de 150 millions dus n’ont pas irrigué notre offre de santé sur le territoire.

Nous le réaffirmons encore :

Notre patrimoine hospitalier ne servira jamais les interets privés, il est et restera un bien public au service de toutes et de tous.

STC 


Revue de presse

(Alta Frequenza) (Corse Net Infos)

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)