Produit CORSU E RIBELLU

X

(Maria Lanfranchi – Alta Frequenza) – Dans un communiqué de presse, la Ligue des Droits de l’Homme de Corse revient sur le communiqué du FLNC, revendiquant l’assassinat de Christian Leoni. Pour la LDH, « la justice expéditive n’est pas la justice. Elle est le fait de quelques-uns qui s’autoproclament, hors de tout contrôle des citoyens, à la fois policiers, magistrats et procureurs ».

> Lingua corsa

(A redazzioni d’Allta Frequenza) – Ind’un cumunicatu, a Lega di i Diritti di l’Omi di Corsica volta nant’à u cumunicatu di u FLNC, rivindichendu l’assassiniu di Christian Leoni. Pà a LDH, « a ghjustizia speditiva ùn hè micca a ghjustizia . Hè u fattu di calchì d’unu chì si facini, aldilà di qualsiasi cuntrollu di i citadini, à volta pulizzeri, magistrati è prucuratori ».

Texte du communiqué de la Ldh Corsica :

Dans la terrible litanie des assassinats qui ensanglantent la Corse, le FLNC vient de revendiquer l’un d’entre eux en affirmant « ceci n’est pas un acte de vengeance mais un acte de justice ». La justice expéditive n’est pas la justice. Elle est le fait de quelques-uns qui s’autoproclament, hors de tout contrôle des citoyens, à la fois policiers, magistrats et procureurs. Elle est la négation de tous les droits, ceux-là même qu’il nous faut défendre face à la justice d’exception, mais à la différence essentielle que pour la législation d’exception, les citoyens ont le pouvoir d’en demander l’abrogation. Simplement, l’acte revendiqué par le FLNC est bien un assassinat vengeur, qui se substitue à la justice dont l’absence de résultats dans la résolution d’un trop grand nombre d’assassinats en Corse est une véritable incitation à ce genre d’attitude et à de telles dérives dans la conception de ce qu’est la justice.

Ldh Corsica

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :