X

Le 9 août 2009 : (20:16 Unità Naziunale, www.unita-naziunale.org – Corse – Lutte Armée) 

« Nous revendiquons la voiture , 6 heures du matin, 100 kilos explosif et appel téléphonique d’alerte, contre les logements des militaires de la gendarmerie de Vescovato.

Par cette action maîtrisée, nous lançons un avertissement aux acteurs de la politique de répression : votre voie est une impasse. Vous en subirez toutes les conséquences. Il y aura d’autres ripostes. La politique actuelle de l’État français cherche à éliminer par tous les moyens la lutte de libération nationale. Elle vise à éradiquer toute aspiration identitaire. L’État français refuse au peuple corse le droit de choisir librement son destin.

Selon cette logique que des élus renégats aux ordres de la France ont tenté hier et tenteront demain d’imposer le PADDUC, schéma politico-affairiste et mafieux. Nous nous opposerons . Cette tentative, comme tant d’autres, est vouée à l’échec. Nous saluons l’œuvre de refondation entreprise l’an passé par la lutte publique. Nous suivons avec intérêt ces évolutions sans interférer.

Pour notre part, nous appelons à un renforcement et à une réunification stratégique de toutes les forces politico-militaires sur les bases organisationnelles de la création du FLNC. Notre résistance se renforcera jusqu’à une résolution politique de fin de conflit.

Nous apportons notre soutien fraternel à tous les frères emprisonnés. »

Signé : « FLNC »

source Journal corsica / Photo site Corse Matin (AFP Agostini)

Source unità naziunale du 9 août 2009

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)