Storia Corsa

Felice Tomasi et Carlu Pieri acquitté dans le procès du lundi 17 octobre au samedi 22 octobre 1988 – #Corse

Ce samedi 22 octobre 1988, la cour d’assises spéciale de la Gironde, après trois heures et quarante-cinq minutes de délibération, a prononcé l’acquittement de Félix Tomasi, trente-six ans, détenu depuis cinq ans et sept mois, qui comparaissait depuis le 17 octobre sous l’accusation d’assassinat d’un légionnaire et de tentative d’assassinat d’un autre militaire au centre de repos de la Légion …

Read More »

[Archives] Assassinat Ghjuvan’Batti Acquaviva, Déclaration du FLNC le 17 novembre 1987

« Nous réitérons notre hommage à notre frère Ghjuvan’Battista Acquaviva et confirmons notre précédente déclaration : notre militant a été froidement abattu alors qu’il assurait le repli du commando qui avait dû renoncer à l’opération initialement projetée.

Read More »

#Corse Le FLNC investit RCFM « Chjamemu a ghjuventù corsa a ammaestrà i strumenti di u so avvene »

Le 20 Septembre 1985 : Un commando du FLNC investit la station bastiaise de RCFM et diffuse un long message au Peuple Corse. L’organisation clandestine appelle à rejoindre les structures de lutte contre le colonialisme français et réaffirme l’exigence d’une solution politique au problème corse.

Read More »

#Corse « Le procès de Lyon » u 16 di lugliu di u 1985

Le procès dans l’affaire de la prison d’Ajaccio est instruite à Lyon: Pierre Albertini, Bernard Pantalacci et Pantaleon Alessandri sont poursuivis pour l’assassinat de « Leccia et Contini », Jean Vesperini et Georges Moretti pour complicité, mais aussi Natale Lucciani et Paul Ceccaldi.

Read More »

#Corse – Un militant du FLNC, Stefanu Cardi, meurt lors d’une action commando

(Unità Naziunale, www.unita-naziunale.org – Corse – Lutte Armée – In Mimoria) Capu di Muru. Dans la nuit du 9 au 10 janvier 1984, Stefanu Cardi, militant du FLNC, était tué au cours d’une opération clandestine, par l’explosion prématurée de la charge qui visait la résidence du Dr. Aboulker. Son compagnon de lutte, Raphaël Bueno, était grièvement blessé.

Read More »

Dissolution du FLNC lors du décret du 5 janvier 1983 – #Corse

(Unità Naziunale – Lutte armée – Publié le 5 janvier 2023) Le 5 Janvier 1983 : Dissolution du FLNC lors du décret du 5 Janvier 1983 « associations et groupements dissous en application de la loi du 10 janvier 1936 sur les groupes de combat et milices privées : Front de libération nationale de la Corse (FLNC). »

Read More »

Le 14 mai 1980, le FLNC blesse quatre gendarmes lors d’une action commando sur Paris – #Corse –

StoriaCorsa – Le 14 mai 1980 à 6h30?, une BMW longe l’avenue d’Iéna à Paris et lâche une rafale sur les gendarmes mobiles en faction devant l’ambassade d’Iran, avec un paquet d’explosif (grenade?) qui saute sur le trottoir. 

Read More »
error: