X

(CORSE NET INFOS) Le message était très clair sur la banderole de la face de droit à Corte ce samedi qui hébergeait une réunion de Corsica Libera : « Amnistia ». Plusieurs points ont été abordés après la visite de Manuel Valls

« Sur la question essentielle des prisonniers politiques et des recherchés, le représentant du gouvernement français ajoute au déni de réalité, le déni de démocratie. Comment peut-on continuer à nier l’évidence, même sur la terminologie, lorsque tout le monde sait quil y a des corses qui sont aujourdhui emprisonnés en France  pour des actes, et souvent seulement des idées, manifestement  politiques ?
VallsAnnerbatuComment peut-on encore aujourdhui refuser de prendre en compte les demandes démocratiques de 47 élus sur 51 de la CTC, de lunanimité des élus des Conseils Départementaux et de plus de la moitié des communes de Corse pour que souvre un processus damnistie ? Le gouvernement français, celui-là ou un autre, devra bien se résoudre à prendre en compte les choix que les Corses ont exprimés, au-delà même de notre famille politique, et à respecter le fait démocratique. Lattitude actuellement affichée est  méprisante et inacceptable. Nous ne laccepterons jamais, car les prisonniers politiques font partie de ce que nous sommes, et que les Corses ont donné mandat à leurs représentants légitimes pour que souvre un processus damnistie.

LIRE LA SUITE SUR CNI

CorseNetInfosSURcorsicainfurmazione

TDR CORSE NET INFOSal

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)