X

(CORSE NET INFOS) Le Premier ministre Manuel Valls est venu lundi matin à la CTC écouter les revendications de l’Assemblée de Corse et s’exprimer particulièrement sur la question de la collectivité unique.

Le président de l’Assemblée de Corse Jean-Guy Talamoni a été le premier à s’exprimer. « Qui aurait cru, il y a un seulement un an, que plusieurs membres du gouvernement français seraient accueillis dans cet hémicycle par une majorité d’élus de notre sensibilité politique ? En Corse, la situation est loin d’être idyllique : notre langue est toujours menacée, notre terre continue chaque jour à passer dans des mains étrangères par la seule force de l’argent, la situation de l’emploi, des entreprises, ne cesse d’inquiéter. Enfin, de nombreux Corses demeurent emprisonnés pour avoir mis leur vie en conformité avec leurs aspirations les plus nobles. Nous partageons 250 ans d’histoire commune. Elle n’a pas toujours été un long fleuve tranquille mais rien ne nous interdit de placer désormais nos relations sous le signe de la compréhension mutuelle et de la bonne volonté. La coofficialité du corse et du français n’est pas un caprice. La défense de la langue corse n’a rien d’un repli identitaire : elle est un vecteur d’intégration, le plus beau cadeau que nous puissions faire à ceux qui ont rejoints cette terre. Le statut de résident a également été voté par l’Assemblée de Corse, plusieurs années de travaux nous ont convaincus que cette mesure était la seule pouvant nous permettre d’interrompre la spéculation immobilière qui s’abat sur nos côtes ».
visiteVallsCorseTalamoniSimeoniAssemblee (6)
C’est accompagné de Najat Vallaud-Belkacem que le Premier ministre Manuel Valls a pénétré dans la Collectivité de Corse lundi matin. L’ensemble du Conseil exécutif était présent bien évidemment ainsi que de nombreux élus.

LIRE LA SUITE SUR CNI

CorseNetInfosSURcorsicainfurmazione

TDR CORSE NET INFOSal

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)