#Corse – L’Audience Nationale espagnole poursuit 47 personnes liées à la défense des détenus basques

(MEDIABASK) L’Audience Nationale espagnole poursuit 47 citoyens basques pour « appartenance » ou « collaboration » avec ETA. Elle les accuse de faire partie du « front des prisons ». Parmi les personnes convoquées, le juge émet un mandat d’arrêt européen contre Emilie Martin, qu’il désigne comme étant à la tête du mouvement d’aide aux prisonniers au Pays Basque nord, Herrira.

Emilie Martin fait partie des personnes poursuivies. Le juge émet un mandat d’arrêt européen à son encontre auprès l’Etat français, un ordre de recherche et de capture pour l’arrêter et l’incarcérer. En cause, son « leadership au sein d’Herrira ». Elle était arrêtée en septembre 2013, dans le cadre de l’opération menée contre l’organisation d’aide aux détenus, aux côtés de Amaia Esnal, Eneko Ibarguren, Ekain Zubizarreta, Robeto Noval, Ibon Meñika, José Antonio Fernández, Oscar Sanchez, Gorka González, Jon Garai, Sergio Labayen, Manu Ugartemendia, Eneko Villegas, Nagore García, Jesús Mari Aldunberri, Beñat Zarrabeitia, Ane Zelaia, Imanol Karrera.

simu fraterlli EuskalCorsica bask basq

Le juge Eloy Velasco a lancé une procédure contre 47 citoyens basques liés à l’action, légale et sociale, pour la défense des droits des détenus politiques basques, relaie la plateforme Naiz. Tous sont accusés de faire partie de ce qu’il nomme « le front des prisons », soit le mouvement oeuvrant pour le retour des détenus et réfugiés basques Herrira, le collectif d’avocats BL, l’association des médecins pour la prévention et l’aide aux prisonniers Jaiki Hadi ou celles des familles de détenus Etxerat. Il les accuse « d’appartenance » ou de « collaboration » à ETA.

La suite en détail « sur le site de Mediabask

MEDIABASK7

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: