#Corse 19 mars 2002, Le candidat Jean-Pierre Chevènement a été accueilli à Bastia et à Ajaccio

(article hebdomadaire #FilRougeDeLaRédaction)

(article de 2002 réédité) Ce 19 mars 2002, Le candidat du pole républicain a été accueilli à Bastia tout d’abord puis à Ajaccio par des militants du mouvement national (indipendenza) hostiles à sa visite . La visite de l’ancien ministre de l’Intérieur apparaît comme « une provocation », « une agression » pour l’hebdomadaire nationaliste U Ribombu. Celui-ci répond: « Ne cédons pas aux campagnes d’intimidation ».  « Jean-Pierre Chevènement est un ennemi de la Corse », ont déclaré les partis nationalistes modérés UPC Scelta Nova et Mossa Naziunale.

Accueilli à son arrivée au théâtre municipal de Bastia (Haute-Corse) ce mardi vers 13h par des jets d’œufs et des pétards…

« Garder la Corse au coeur de la République »

Une grenade et un colis piégé. La première à plâtre ­ a été trouvée hier à Bastia dans la poche d’un nationaliste au moment où Jean-Pierre Chevènement quittait le théâtre de la ville. Le second a explosé ­ après intervention des artificiers ­ dans un parking situé sous le palais des Congrès de Bastia, quelques minutes avant que le candidat du Pôle républicain y tienne meeting. Deux jeunes ont été interpellé, Sébastien Q et Hervé S, militant d’indipendenza.

Le FLNC revendiquait, au moment où il se posait sur le sol insulaire, cinq attentats contre des édifices publics.

SUITE ICI (VIDEOS-PHOTOS)

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: