X

(Alta Frequenza) Jean-Pierre Chevènement était l’invité de BFMTV ce soir (mercredi) et encore une fois pour parler de la Corse.

(Francescu Maria Antona – Alta Frequenza) – Ce dernier s’est exprimé sur les événements du jour et a apporté son soutien au Premier ministre Manuel Valls, affirmant que « la Corse n’est pas une nation ». D’ailleurs, ses yeux, il s’agit même d’une « revendication dérisoire quand on sait que 600.000 Corses vivent sur le continent et 250.000 seulement en Corse ». A propos de la collectivité unique, l’ancien ministre de l’Intérieur propose « un nouveau référendum », rappelant qu’au début des années 2000, les Corses s’étaient déjà positionnés sur cette question.

chevenementNationCorse

 A la question, « les Corses sont-ils plus racistes que les continentaux ? », Jean-Pierre Chevènement s’est contenté de répondre qu’il « ne connaît pas d’autres endroits où des manifestants violents se sont rendus dans un quartier pour procéder à des actes aussi condamnables » que ceux constatés dans le quartier des Jardins de l’Empereur à Ajaccio. Pour lui, la Corse ne doit pas avoir plus de pouvoir, sachant qu’elle est déjà très décentralisée, notamment sur les questions environnementales, « ce qui a d’ailleurs conduit à des dérives mafieuses et à des assassinats ». Jean-Pierre Chevènement demande ce soir que l’Etat soit ferme en Corse, « car c’est l’unité de la république qui se joue ».

AltaFrequenza

ALTA FREQUENZA TDR

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)