X

(Alta Frequenza) Journée chargée aujourd’hui encore (lundi) à propos de la situation de tensions que connaît la Corse et Ajaccio en particulier depuis la fameuse nuit de Noël 2015.

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Journée chargée car la plus haute représentation politique de l’île, la Ville d’Ajaccio et le Département de Corse-du-Sud, avaient ce lundi deux rendez-vous très importants : avec les sapeurs-pompiers d’une part et avec la communauté musulmane d’autre part. En fin de matinée, Jean-Guy Talamoni et Gilles Simeoni sont arrivés au centre de secours d’Ajaccio en compagnie de Laurent Marcangeli et de Pierre-Jean Luciani. Devant une meute de journalistes, et le mot est faible, dont la télévision russe, la délégation s’est entretenue avec le corps des sapeurs-pompiers de Corse-du-Sud. Une réunion sans la presse s’est ensuite tenue en la présence, et ça a fait sensation, d’une délégation de la communauté musulmane. Le second temps fort de la journée s’est tenu dans la fameuse salle 2 de l’Assemblée de Corse. En effet, le dispositif policier très impressionnant qui stationnait aux Jardins de l’Empereur rendait difficile une rencontre sereine et positive entre la représentation politique et les représentants de la communauté musulmane.

PERACORSICApompierfocu
Jean-Guy Talamoni et Gilles Simeoni ont donc convié à l’Assemblée de Corse les représentants de cette communauté, ainsi que l’imam de la salle de prière dévastée. Avant une rencontre hors des regards de la presse, tous les représentants se sont félicités de l’esprit constructif que chacun voulait mettre dans cette réunion.

Situation actuelle de l’île : le sentiment de Gilles Simeoni

AltaFrequenza

ALTA FREQUENZA TDR

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)