#Corse – Les réseaux d’eau brute agricole ont vu de l’eau couler sous les ponts

Alors que les élus ont réaffirmé, lors de la dernière session, leur volonté de voir aboutir les projets en ce domaine, Dominique Bucchini rappelle que la bataille ne s’est pas gagnée en un jour.Après l’adoption du rapport sur l’alimentation en eau du plateau de Cauria et de la vallée de Tizzano – session des 6 et 7 octobre – le président de l’assemblée de Corse, Dominique Bucchini, tient à souligner que le développement des réseaux d’eau brute agricole ne s’est pas fait d’un claquement de doigt. Bien au contraire. Ce projet a demandé un engagement de tous les instants depuis le début de son étude par l’OEHC en 2000.

Tant et si bien que le président de l’assemblée territoriale s’est engouffré dans la brèche enfin ouverte en amendant le rapport. Pour étendre la couverture des zones. « Concernant l’irrigation du plateau de Cauria et de la vallée de Tizzano, il aura fallu plus d’une décennie pour que ce projet soit effectivement programmé. Alors qu’il y avait le barrage de l’Ortolo, en service depuis 1997 et dont la capacité de 3 millions de m3 permettait l’irrigation de cette vallée. Les agriculteurs de la région payant aujourd’hui le m3 d’eau 2 euros, soit dix fois le prix de l’eau agricole. Pourtant la microrégion présente des atouts incontestables, foncier disponible, territoire dynamisé avec l’installation de 8 jeunes agriculteurs depuis 2000, surfaces entièrement mécanisables avec de fortes potentialités fourragères, etc. »

Source et suite de l’article

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: