#Corse – 51 interpellations et 9 incarcérations en 16 mois… VUTEMU NAZIUNALISTU !

(article du mardi 13 octobre 2015) Selon l’Associu Sulidarità cet après midi, l’acharnement répressif continue: interpellations de jeunes corses en Balagna ce matin. 

Grèves de la faim, mobilisations, incidents et interpellations.
Mobilisations, incidents, interpellations. 

Les interpellations depuis juin 2014, date à laquelle le FLNC UC a entamé une démilitarisation de l’espace politique, n’ont eu de cesse de toucher le mouvement national. Que ce soit des militants de Corsica Libera, de Sulidarità ou d’A Ghjuventù Indipendentista, que des jeunes qui défendent l’amnistie lors de manifestation.

Convocations, mises en examens, interpellations comparées aux libérations et aux rapprochement laissent le ratio en faveur du tout répressif.

Quelques soit le mode de revendication du mouvement national qui oscille entre période d’attente, de patience et de résistance, l’Etat n’a qu’une et seule même réponse : « répression ».

electionvutemunationaziunalistu

La lutte de masse se mobilise pour que l’Etat respecte les droits des prisonniers politiques : rapprochement, libération en conditionnelle, libération pour raisons de santé, ou tout simplement libération sous contrôle électronique avec assignation à résidence. Et pour ces revendications, la lutte se fait au quotidien et les résultats ne sont pas toujours ceux espérer, même si, l’Etat lâche du lest, afin d’obtenir une temporisation de la revendication, d’autant que les élections approchent.

L’Etat, ses outils répressifs, ses relais locaux ne lâchent rien. 

A une solution de paix, l’Etat répond par le silence, les élus de la Corse, qui ont voté l’amnistie, patientent et espèrent, comme pour le reste des votes en faveur du peuple, un geste fort d’un gouvernement qui pour l’instant en 3 ans n’a pas changé son fusil d’épaule.

Quelques décisions alibis de libérations, de rapprochements, de Collectivité Unique, de voyages ministériels pour dire tout et son contraire, renvoient aux calendes grecques les décisions de l’Assemblée de Corse et les fondamentaux du mouvement national.

Reste que, la décision a été prise, et qu’il faudra de tout son poids appuyer le mouvement national lors des prochaines élections afin de faire de cette assemblée de corse un « gouvernement nationaliste ».

Cette élection, même si elle ne met en place que des élus pour deux ans, doit être un signe fort des patriotes corses à soutenir le processus politique initié par le FLNC UC il y a des années.

Cette élection est déterminante quant à l’avenir des prisonniers politiques et des recherchés, mais aussi du peuple corse, de sa langue, de sa terre, de sa culture… De notre vie dans une corse francisée, ou pas.

La seule réponse contre la francisation et la disparition programmée du peuple Corse est le vote patriotique dès le premier tour.

I Scrianzati

Vutemu Naziunalistu

 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: