#Corse Felix Benedetti, prisonnier politique, libéré et assigné à résidence en France

(mardi 1er septembre 2015 – 23h20) C’est le site d’information du Rinnovu qui l’annonce, Félix Benedetti 44 ans, interpellé le 6 mars 2013 et incarcéré à Fresnes a été libéré mardi soir en fin de journée et assigné à résidence dans le département 92 (Ile de France). 

En mars 2013, le militant du Rinnovu Naziunali, gérant de bar à Bastia, avait été interpellé dans le cadre d’une commission rogatoire d’un magistrat antiterroriste SDAT. Des rassemblements avaient eu lieu lors de son audition au commissariat de Bastia, plusieurs mouvement de la Cause Corse étaient représenté ces soirs là. Sa compagne et un autre militant de la LLN avaient quant à eux été libéré rapidement sans charges.

U Rinnovu naziunali avait condamné l’interpellation de Félix Benedetti et appelé à un rassemblement de protestation en fin d’après-midi (le 6 mars 2013) devant le commissariat de Bastia. Un hôtel de police dont les accès, rue Luce-de-Casabianca, avaient été bloqués et placés sous la protection de CRS.

felixbenedettiRinnovuNaziunaliInterpellationprison

Un attroupement s’était formé devant le commissariat. Outre des militants et sympathisants du Rinnovu venus de différentes régions de Corse, on notait la présence de membres d’Inseme per a Corsica, dont deux élus territoriaux, Gilles Simeoni et Hyacinthe Vanni, ainsi que des responsables de Corsica Libera et des représentants d’organisations nationalistes de la jeunesse (Ghjuventù Indipendentista entre autre)

S’adressant aux manifestants, en langue corse, Paul-Félix Benedetti les avait remerciés au nom du Rinnovu et de sa famille pour leur soutien et avait demandé que ce rassemblement se déroule dans le calme ce qui a été le cas (il s’est achevé dans la soirée).

L’élu du Rinnovu a ensuite fustigé, dans son discours, « la France dont la logique de répression ne change jamais. Alors que nous cherchons véritablement une logique de paix et de règlement politique, on nous oppose, depuis maintenant quarante ans environ, une logique d’injustice ». Paul-Félix Benedetti a constaté que «les services de l’État continuent sur la voie de la répression politique mais ne font jamais rien contre la drogue qui tourne à Bastia et la maffioisation de la Corse ».

Gérard Dykstra, membre de l’exécutif du mouvement, a rappelé « le soutien total du Rinnovu » envers Félix Benedetti, un « militant sincère ». Il observe que « la répression revient au galop » et estime que son seul but « est de déstabiliser le mouvement ».

Interpellé le 6 mars 2013, en même temps que sa compagne et un autre militant nationaliste de Casinca, il est déporté sur paris le 10 mars 2013

Felix Benedetti était incarcéré à Fresnes depuis mars 2013 dans le cadre de l’antiterrorisme, pour détention d’armes. Felix est un militant nationaliste ”engagé” sincère, et pour la justice française, cela suffit à justifier une procédure d’exception SDAT. Felix pouvait voir des membres de sa famille mais n’était  pas autorisé à leur téléphoner. Tout contact avec d’autres détenus corses lui était interdit alors que leurs affaires n’ont strictement aucun lien avec la sienne. Tout était mis en œuvre pour l’isoler. Il lui était  interdit de pratiquer une activité si un autre détenu SDAT y était inscrit et même de messe si un autre détenu corse SDAT y assistait !

Dans l’attente de son procès il a été libéré mardi soir et assigné à résidence dans le 92 près de Paris.

I scrianzati

Libertà PER TUTTI i Patriotti

Articles, revue de presse

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: