#Corse – Des prisonniers palestiniens au cinquième jour de leur grève de la faim #International

Les six premiers détenus administratifs palestiniens à lancer la grève de la faim collective à la prison de Néguev dans le désert du Naqab / Néguev – qui seront rejoints par de nouveaux groupes de détenus dans les jours et les semaines à venir – entrent maintenant dans leur cinquième journée de grève de la faim. 250 Palestiniens détenus dans les prison israéliennes sans inculpation ni jugement ont annoncé leur intention de rejoindre la grève de la faim collective contre la politique de détention administrative.

Les six premiers palestiniens à lancer la grève sont : Nidal Abu Aker, Ghassan Zawahreh, Shadi Ma’ali, Munir Abu Sharar, Bader El-Razzah and Thabet Nassar. Dimanche 23 août, ils ont rejeté une demande du service israélien des prisons de différer leur grève d’une semaine, pendant laquelle le service des prisons étudierait leur dossier individuel avec les services de renseignement et apporterait des réponses individuelles. Ils ont répondu par le rejet de cette proposition, en insistant sur le fait que leur but est de mettre fin à la politique de détention administrative et d’exiger leur libération immédiate, alors que d’un autre côté le service des prisons a isolé les grévistes dans l’intention de faire pression sur eux et de les séparer de la population palestinienne.

Les prisonniers ont déclaré que ceci confirme que l’occupant et ses services de renseignement reconnaissent à un stade précoce le sérieux cette bataille et du soutien que les prisonniers recevront.

palestinalibera

L’ancien prisonnier Adnan Hamarsheh à lancé un appel à une action unifiée pour soutenir les détenus, en demandant instamment la construction d’une tente hissant un drapeau palestinien pour un sit-in permanent dans chaque région pour soutenir les prisonniers, des manifestations hebdomadaires, des conférences de presse pour faire le point sur la situation des prisonniers, des ateliers mensuels sur les prisonniers, et l’implication des écoles et des universités à tous les niveaux de la campagne pour mettre fin à la détention administrative.

Les prisonniers en grève ont publié une déclaration sur leur lutte :

La Bataille pour briser les Chaînes

Nous entamons notre grève de la faim illimitée fermement et collectivement avec le but de faire tomber la détention administrative. Ce but est au premier rang de nos exigences et est une priorité pour faire de notre lutte collective un défi au droit raciste et fasciste qui permet la détention de membres de notre peuple pendant de longues périodes – pendant dix ans et plus par plusieurs arrestations sans inculpation, sans avoir le droit de se défendre dans un procès équitable, en même temps que le « processus » est une imposture destinée à embellir l’image de l’occupant et de ses services de renseignement .

Nous pensons que nos exigences doivent se concentrer sur l’origine du problème et non sur ses seules ramifications, en cela nous avons pour but d’abattre la détention administrative en tant qu’instrument juridique et en tant que politique qui, en ce moment, par l’occupation de notre pays, prive pendant de nombreuses années 480 détenus administratifs et des milliers de personnes emprisonnées de leur liberté.

Bien que nous ayons clairement indiqués nos buts, nous ne pensons en aucun cas que ce combat soit facile, il est même plus difficile. Trop c’est trop , et nous savons que l’occupant resserrera son emprise sur notre principale exigence et utilisera toutes sortes de tactiques fascistes afin de nous empêcher d’atteindre notre objectif, mais nous savons que les masses de notre peuple et ses organisations et institutions seront le premier moteur pour accroître la pression locale, arabe et internationale pour élargir le dossier contre l’occupation et la détention administrative et forcer l’occupant à céder à nos exigences. Bien que nous soyons nous-mêmes convaincus à livrer cette bataille et déterminés à gagner, malgré la conscience de la difficulté et de la dureté à venir, nous avons pour but d’atteindre nos objectifs et de concentrer nos efforts afin d’impliquer davantage de détenus administratifs dans cette action action tout comme d’obtenir le soutien du mouvement populaire palestinien, le soutien des masses arabes, et le soutien international, tout cela dans le but d’obtenir la victoire et les meilleurs résultats dans cette bataille.

La libération de chacun d’entre nous est un droit et une exigence, mais en tant qu’objectif elle n’est pas la réalisation de nos intérêts généraux : l’occupant peut facilement faire volte face et ré-arrêter chacun d’entre nous, selon la même politique de détention administrative, après une brève période de liberté.

Nous ne sommes pas des héros individuels et nous ne prétendons pas que nous pouvons à nous seuls obtenir la victoire stratégique pour abattre cette politique, mais nous sommes déterminés à engager le combat jusqu’à la dernière minute, et nous sommes conscients que la bataille est ouverte à toutes les possibilités, la victoire ou le martyr, en vue d’une importante avancée stratégique. Peut-être pouvons nous obtenir satisfaction d’une partie de nos exigences ; dans ce cas nous aurons livré bataille dans l’honneur et la dignité. Nous livrons une bataille difficile et fatigante pour déstabiliser l’ensemble du système de détention administrative arbitraire. Cette bataille a pour but d’obtenir la libération de centaines de détenus administratifs maintenus chaque année en prison sous le prétexte d’un “dossier secret”  » et de poursuites des forces de sécurité sionistes.

Cette étape intervient dans le contexte de la lutte progressive et croissante depuis le début de juillet, avec le boycott des tribunaux de l’occupant, nous avons continué ce boycott et l’occupant cherche à faire pression en renouvelant notre détention administrative pendant de plus longues périodes, et nous savons que l’occupant reconnaît l’importance de cette action pour éroder et démasquer sa politique. Nous insistons aussi sur l’importance d’enfreindre la loi sur l’alimentation forcée, qui est une décision d’exécution et qui nous force à intensifier le rythme de notre lutte pour supprimer la détention administrative. Notre action actuelle « cogne sur les parois du réservoir” [en référence au livre de Ghassan Kanafani « Des Hommes dans le Soleil »], ouvre le chemin à une plus grande participation des détenus administratifs et engagent toutes les énergies de notre peuple aux niveaux populaire et officiel, et tous nos amis et soutiens aux niveaux régional et international pour obtenir la victoire dans cette bataille, et dans la longue bataille pour supprimer pour toujours l’occupation de notre terre, de notre mer et de notre peuple.

traduit de l’anglais par Y. Jardin, membre du GT de l’AFPS sur les prisonniers

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: