#Corse – Jean Marie Poli de @Corsica_Libera demande que la CTC se saisisse du dossier Amnistia »

Ce mardi 24 mars 2015 : Conférence des Présidents avec un ordre du jour important : rapprochement des détenus (mise en oeuvre de la délibération du 13 mars 2015) et problématique d’une loi d’amnistie, évoquée à la demande du groupe « Corsica Libera ». 

(Article du 13 mars 2015) Dans la ligne droite du Meeting du 6 mars dernier, de la prise de position publique de Jean Charles Orsucci depuis des semaines, d’un vote en faveur de l’amnistie des prisonniers politiques au Conseil Communautaire di E Cinque Pieve di Balagna  et des décisions de l’Assemblée de corse en faveur des droits inaliénables du PEUPLE CORSE.

Voici le point d’ordre de ce vendredi matin à L’assemblée de Corse porté par Jean Marie Poli de Corsica Libera au sujet de débattre de la question de l’amnistie. Le Président Dominique Bucchini réunira la conférence des Présidents de groupe dans la semaine pour ce dossier. Une affaire à Suivre.

AmnistiaPatriottiincarceratiricercati

Voici la prise de parole de Jean Marie Poli pour Corsica Libera:

« Depuis la dernière session de notre Assemblée au mois de février, session où nous avons reçu la visite de deux ministres du gouvernement français. Chacun d’entre nous a pu donner son appréciation sur le contenu de leurs déclarations et de leurs intentions politiques.

Quelques heures après leur départ, des faits répressifs graves se sont déroulés à Aiacciu puis à Bastia en début de semaine.

Cette répression a touché trois membres de notre Exécutif et s’est accompagnée de l’incarcération de notre secrétaire national Petru Paoli à qui nous apportons notre total soutien, ainsi qu’à l’ensemble des prisonniers politiques dont l’actuelle privation de liberté est la conséquence d’un conflit dont il nous faut aujourd’hui engager tous ensemble, la voie d’une résolution politique.

Force est de constater qu’à Paris, certains n’apprécient pas la situation d’apaisement et de construction qui prévaut aujourd’hui et qui a été rendue possible grâce au travail de notre assemblée et à l’initiative majeure du FLNC prise il y a presque un an.

Ces arrestations ont manifestement pour objectif d’installer de nouvelles tensions au sein de notre société.

Dans un tel contexte, la prise de position de Jean-Charles Orsucci en faveur d’une loi d’amnistie constitue un événement majeur.

La semaine dernière, lors d’un grand meeting à Aiacciu, cette proposition a été relayée par une vaste coordination de responsables politiques, syndicaux et associatifs.

Notre assemblée constituant l’institution représentative de tous les Corses, il lui appartiendra de se positionner sur une telle question.

C’est la raison pour laquelle nous en avons saisi la commission Chaubon, compétente en la matière, et ce dès le vendredi 6 mars par la voix de Jean-Guy Talamoni.

Il nous paraît important de procéder sans tarder à un échange entre les différents groupes, peut-être dans le cadre de la conférence des  présidents, avant que l’Assemblée ne soit saisie d’une proposition en ce sens.Pour notre part, nous tenons trop au dialogue que nous avons su nouer tous ensemble pour accepter que nos travaux soient perturbés, voire menacés, par ces manœuvres répressives.

Nous ne pouvons accepter encore longtemps que continue à se creuser le fossé entre l’action du gouvernement en Corse et la nouvelle donne politique qu’ici nous avons su construire ensemble.

Nous demandons donc au Président Bucchini de réunir les responsables de groupes, par exemple dans le cadre de la conférence des présidents, afin que notre institution se saisisse et débatte très rapidement de la question de l’amnistie. »

JEAN MARIE POLI

CORSICA LIBERA

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: