Produit CORSU E RIBELLU

X

Le mouvement national s’est toujours opposé aux Conseils généraux qui font le lit du clientélisme, du clanisme, du chantage à l’emploi, aux aides sociales et aux subventions depuis bien trop d’années.

CorsicaLiberauneCantonales2015Mais il ne faut pas y voir d’incohérence avec notre candidature, parce qu’il est de notre devoir de porter le message et la voix du mouvement national dans ce canton, comme partout en Corse.

Nous nous sommes toujours prononcés en faveur d’une collectivité unique respectueuse et représentative de nos territoires. À l’heure où nous préparons cette transition vers la Collectivité unique (prévue pour 2018, avec la fusion des Conseils généraux et de la CTC), notre candidature apparait naturelle et particulièrement cohérente puisque nous sommes la seule force politique à avoir pensé à cet avenir et porté ce message depuis des dizaines d’années. Cette vision à long terme nous permet d’y voir clair, et de pouvoir préparer au mieux cette fusion, indispensable pour l’avenir de la Corse et des corses, dans une logique de transparence et de démocratie.

Tandu, u 22 di marzu, per ch’ella si pisessi un’alba nova, vutate Corsica Libera !

CORSICA LIBERA – Calvi – Calinzana – MARIE SIMEONI – JEAN CHARLES VILLANOVA

U muvimentu naziunale s’hè sempre oppostu à i Cunsigli Generali chì sò i puntelli di a pulitichella, di u clanisimu è di u clientelisimu in Corsica. Ma ùn ci vole micca à vedeci un’incoerenza cù a nostra candidatura perchè ùn avemu micca u dirittu di lascià a piazza viota. Difatti, ci prisintemu à st’elezzione pè purtà più cà mai u nostru missaghju è a voce di u muvimentu naziunale chì deve esse prisente ignilocu.

Ci simu sempre dichjarati à prò di una cullettività unica – ch’hà da esse messa in ballu frappocu – chì sippie di sicuru rispettuosa è raprisintativa di i nostri rughjoni. Avà ne simu dunque à priparà a transizione ver’di sta Cullettività unica. A nostra candidatura hè più cà naturale è cuerente perchè simu i soli à avè pensatu à st’avvene è à avè purtatu stu missaghju mentre decine d’annate. Sta visione à long’andà ci hà permessu di priparà pè u megliu stu passeghju indispensevule, pè l’avvene di stu populu è di sta tarra.

Tandu, u 22 di marzu, per ch’ella si pisessi un’alba nova, vutate Corsica Libera !