Breaking News

#Corse – Election du président du CG2B : l’amertume de Jacky Padovani

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – Ce n’est pas un épisode dont la politique corse sortira grandie qui a eu lieu ce matin pour deux mois de présidence du conseil général de Haute-Corse.

alta-frequenza

Qu’il ait fallu trois tours pour élire François Orlandi, candidat de la gauche choisi par Paul Giacobbi avec quatorze voix contre douze à Jacky Padovani, candidat dissident, n’a rien de très extravagant. Qu’à l’aube de ce troisième tour ait eu lieu un imbroglio autour d’une procuration de Joseph Castelli parvenue quelques minutes après les deux premiers tours où il n’y en avait aucune est plus de l’ordre de l’ancestrale pulitichella. En effet, cette procuration était détenue par le conseiller général de Venaco Michel Mezzadri, pro-Orlandi. A ce moment-là, Jacky Padovani a affirmé en détenir lui aussi une, que Joseph Castelli, selon lui, lui avait demandé de ne pas utiliser. Apres une suspension de séance, décision a été prise de valider la procuration Mezzadri, que ce dernier en accord avec les deux candidats n’a pas utilisé. A l’aube de départementales qui vont redessiner le visage du conseil général, la gauche sort divisée de cet épisode digne d’un feuilleton américain. L’amertume de Jacky Padovani était assez forte, ce dernier donnant désormais rendez-vous lors des départementales où suite au redécoupage, celui-ci va se retrouver très probablement en face à face avec François Orlandi.

On écoute Jacky Padovani, président du groupe Corsica Demucrazia qui n’est pour l’heure plus aligné avec la majorité des radicaux de gauche.

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: