Breaking News

Corse – François Hollande en Corse

 

Photo prise le 16 janvier 2006/REUTERS/Charles Platiau

« Un nouvel acte de décentralisation est nécessaire » déclare le candidat à la primaire du PS Le candidat à la primaire du parti socialiste pour l’élection présidentielle est arrivé vendredi matin à Ajaccio et repart samedi de Bastia. Un mois après Ségolène Royal qui avait visité l’île le 15 août dernier et au lendemain du premier débat entre les candidats à la primaire du PS, François Hollande est en visite en Corse. A Ajaccio, François Hollande a été accueilli par Jean-Marc Ciabrini, premier secrétaire fédéral de Corse-du-Sud du Parti socialiste. Débat primaire socialiste: François Hollande se réjouit des « 5 millions » de téléspectateurs François Hollande s’est réjoui vendredi à Ajaccio que « plus de cinq millions » de téléspectateurs aient suivi jeudi soir sur France 2 le débat entre les six candidats à la primaire socialiste pour l’élection présidentielle. « Je me réjouis que plus de cinq millions de personnes aient regardé le débat qui a été très utile, très fructueux et réussi. Cela prouve que nous intéressons », a déclaré M. Hollande au siège de la fédération de Corse-du-Sud du PS. « J’ai voulu dire que je pouvais être celui qui allait faire gagner la gauche contre la droite. Ce qui est important, c’est l’écoute. Le plus important, au-delà de l’effet médiatique, c’est d’emmener les Français vers un choix de vote pour la primaire », a-t-il ajouté. Devant quelques dizaines de militants, de sympathisants et d’élus, dont le député-maire social démocrate d’Ajaccio Simon Renucci et accompagné de son coordonnateur de campagne, Pierre Moscovici, il a espéré que la participation à la primaire socialiste serait élevée et a plaidé pour « le rassemblement de tous » au lendemain de celle-ci. M. Hollande, qui effectue une visite de deux jours en Corse, a fait part de son intention d’abroger la réforme territoriale « pour repartir sur des bases plus solideS avec un acte de décentralisation ». Il a aussi rappelé son engagement à « faire ratifier la charte des langues régionales, ce qui suppose une révision de la Constitution », estimant toutefois qu’il « ne peut pas y avoir deux langues officielles dans la République ». M. Hollande devait se rendre dans l’après-midi à Ile Rousse (Haute-Corse) et samedi à Bastia. (Source AFP)

Reportage sur France 3 Corse

 

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: