#Corse « Les dérives sociales que nous connaissons ne sont ni acceptable ni inéluctables »

Le collectif « mai più »constitué de personnes venant de divers horizon organisait ce samedi une conférence de presse pour présenter son action et alerter l opinion sur les questions d’insécurité.

L’un de ses porte parole, G.F. Antolini, a tenu a réaffirmer le caractère politique de la question de la délinquance de masse, et faisait le malheureux constat que certains reproduisent ce qu’il se passe ailleurs ceci du au manque de repères et la perte de valeurs. Il a dénoncé les stratégies des autorités françaises qui laissent volontairement se dégrader la situation sécuritaire afin de susciter un « besoin d’ordre » justifiant le flicage généralisé de la population, il déplore que les personnes toujours prompt a dénoncer le moindre des attentats politiques ne réagissent pas du tout a cette montée de délinquance…

Le collectif a annoncé qu’il mènerait des campagnes de sensibilisation sous différentes formes autour de la défense des thèmes que nous venons d’évoquer.

Nous notons donc la volonté de ce collectif de mettre en avant les valeurs Corses qui sont pour eux le facteur essentiel pour stopper la montée de la délinquance, et qui a conscience que ce problème est aussi politique car celui ci fait parti intégrante du « problème Français » et ne saurait donc être récupérée par des partis se réclamant de la France (type FN).

I Scrianzati

Voici le texte de la conférence de presse qui a eu lieu sur Ajaccio

« Il fut un temps, en Corse, où les gens se garaient et partaient en laissant leurs clefs sur leur voiture. Il fut un temps où les jeunes filles pouvaient sortir n’importe où, à n’importe quelle heure sans craindre d’être agressées. Il fut un temps où les mots « respect, solidarité, propriété ou honneur » avaient un sens profond. Nous ne pouvons que constater que ce temps est révolu, mais ne pouvons l’accepter !

Cette terre de Corse, occupée par l’Homme depuis plus de 10 000 ans, a vu naître un peuple qui s’est affirmé au cours des millénaires comme une communauté de destin, accueillant à bras ouverts des individus venus de divers horizons.

La Corse étant une extraordinaire machine à fabriquer des Corses, malgré les conquêtes et les apports successifs de populations, notre peuple a su garder son identité et ses valeurs. Parmi les valeurs qui ont façonnées notre identité, il y a le respect. Le respect des enfants et des personnes âgées qui sont le fondement même de notre mentalité. Le corolaire de ce respect est la solidarité, jamais démentie au cours de notre histoire, y compris dans les périodes les plus sombres. Nos parents et grands-parents issus de la tradition historique de ce pays nous ont laissé en héritage ces valeurs qui nous espérons pouvoir communiquer à notre tour à nos enfants. Car sans ces valeurs, la Corse ne serait plus la Corse.

Nous souhaitons aujourd’hui attirer l’attention de notre peuple car ces valeurs sont chaque jour un peu plus bafouées ! Il suffit de lire les rubriques des faits divers de nos journaux pour constater que les agressions de jeunes ou de personnes âgées se multiplient, et le plus grave est que cela se produit dans l’indifférence générale, sans que personne ne fasse entendre sa voix, y compris les grands professionnels de la condamnation qui se sont émus pendant quarante ans du moindre petit attentat nationaliste mais qui restent étrangement mués devant la véritable violence qui commence à gangréner notre société. Depuis la création de notre collectif et les premières médiatisations, les langues se délient et de très nombreuses personnes, victimes ou proches de victimes, prennent contact avec nous pour nous raconter les problèmes qu’ils ont rencontrés. Agressions, coups, insultes, provocations, vols sont en train de devenir en Corse des banalités récurrentes aux antipodes de nos valeurs ancestrales.

collectifmaipiuCorsicacorse (1)

Quel sera l’étape suivante ? Le viol de nos enfants ? Nous ne pouvons pas l’accepter ! Nous appelons à une prise de conscience générale de l’ensemble des Corses et des habitants de la Corse. Ceux qui ne sont pas Corses d’origine et qui souhaitent s’intégrer doivent également intégrer notre code des valeurs. Les dérives sociales que nous connaissons ne sont ni acceptable ni inéluctables. Il n’est pas trop tard.

Par contre, si personne ne prend conscience ou n’agit, dans quelques temps, les schémas qui ont échoués dans les grandes villes françaises et qui ont conduit à la création de zones de non droit se reproduiront en Corse. Nous en appelons à une prise de conscience de chaque corse. De chaque parent, de chaque enfant. Nous sommes tous les héritiers de Sambucucciu, de Sampieru, de Paoli et de Nicoli. Continuons à partager notre solidarité et à respecter et faire respecter nos valeurs ! Nous souhaitons tout particulièrement en appeler aux parents, à tous les parents de Corse.

Qu’ils ne laissent pas leurs enfants dans les rues sans activités ! Il y a de nombreuses associations sportives dans tous les quartiers, de nombreuses activités possibles et intéressantes. Les sports collectifs sont, par exemple, une excellente école de la vie. A un moment où notre identité est bafouée et notre drapeau insulté et condamné, nous ne pouvons que constater une légitime indignation générale de tous les Corses…

La tête de maure est notre emblème depuis au moins 1370, même si elle n’a été officialisée qu’en 1762. Ce drapeau n’est pas seulement un emblème lié aux rois d’Aragon. Il représente beaucoup plus que cela. C’est le témoin des siècles d’évolution de notre peuple sur cette terre, avec ces coutumes, ces mœurs et sa langue. Une langue aujourd’hui mise à mal malgré une généralisation de son enseignement. Des poches de résistance se font jours…

Nous appelons également les habitants de la Corse à ne pas refuser l’enseignement de la langue corse, éléments extraordinaire d’intégration. Or depuis quelques temps nous ne pouvons que constater une montée en puissance du refus par certains de recevoir cet enseignement. Nous avons même vu sur les réseaux sociaux de complaisants médecins délivrer des certificats médicaux de non aptitude à l’enseignement du corse ! Invece di ricusà sta manu tesa, chjamemu i Corsi, tutti i Corsi, ch’elli sianu arradicati à sta tarra dipoi seculi è seculi o ch’elli sianu ghjunghjidicci, à sparte a nostra lingua è i nostri valori ! Rispettemu è femu rispettà i nostri giovani è i nostri anziani. Spartemu a nostra lingua è a nostra sulidarità, radiche di a nostra storia è di u nostru avvene !

Le collectif MAI PIÙ a été crée en avril 2014, suite à l’agression d’une jeune ajaccienne dans les rues de la vieille ville. Le collectif a pour objectif de venir en aide aux victimes d’agressions et de faire en sorte que l’insécurité ne s’installe pas chez nous. Le but est d’arriver à susciter une prise de conscience générale qui permette d’éviter de tomber dans cette spirale, en s’appuyant sur nos valeurs ancestrales. Dans les semaines à venir, nous mènerons des campagnes de sensibilisation sous différentes formes autour de la défense des thèmes que nous venons d’évoquer. »

CMP

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: