#Corse – Padduc inacceptable en l’état : les “espaces mutables”

La cartographie des 10 551 hectares d’”espaces mutables” du Padduc est sortie fin septembre 2014. “Espaces mutables” ? Pour la délégation à l’action foncière et immobilière (sept. 2013),  il s’agit de recenser des sites mobilisables essentiellement pour du logement.

La cartographie des espaces mutables est sortie fin septembre 2014 sans aucune concertation, sans qu’aucun comité de pilotage n’en ait jamais discuté… Tout d’un coup sur la carte de la destination des sols sont apparus des traits roses délimitant ici ou là 10 551 hectares  d’« espaces mutables » :  les EMUE.

PADDUC-CorseCorsicaCes EMUE recouvrent des espaces remarquables et des parties naturelles de sites inscrits (non mutables puisque inconstructibles si la loi est appliquée) ainsi que 4 600 hectares d‘espaces stratégiques agricoles (terres de très fortes potentialités).

1 – Les terres agricoles mutables

Le plan d‘aménagement durable voté en janvier et tous les écrits précédents avaient rendu inconstructibles les terres de très bonnes potentialités. Cette mutation est-elle légale ? La volonté affichée par ailleurs de permettre à terme un développement de l’agriculture est en totale contradiction  avec ces EMUE.

Les terres à forte potentialité agricole se retrouvant à l’intérieur des EMUE, ne bénéficieront plus de protection, puisqu’elles pourront être rendues constructibles selon les modalités prévues par la réglementation relative aux espaces mutables). Cela validerait donc, pour une bonne part, les PLU d’Ajaccio, de San Nicolaiu, U Viscuvatu, Venzolasca, etc. Ceci marque un nouveau recul par rapport au Schéma d’aménagement de la Corse de 1992.

À Venzolasca, Penta di Casinca, Poghju Mezzana, Santa Lucia di Moriani, San Niculaiu, Figari…, les limites de l’EMUE sont plus grandes que celles cumulées des espaces déjà urbanisés, des zonages U et des zonages AU des documents d’urbanisme. La consommation des espaces agricoles de très bonne potentialité est forte.

La disparition programmée de la protection des espaces agricoles est très forte dans la plaine de La Marana.

2 – Force est de constater que de nombreux EMUE se superposent à des PLU illégaux ou en demande d’annulation par le même tribunal. Démonstration à Petrusella, San Niculaiu, Prupià, U Viscuvatu, Vinzulasca.

Lire la suite du dossier sur U LEVANTE

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: