Les élus de #Corse Social Démocrate demandent que l’on mette un terme aux réprimandes anti-corses

(Francescu Maria Antona – Alta Frequenza) – Les élus de Corse Social Démocrate siégeant à l’assemblée de Corse se disent indignés après la nouvelle « affaire des drapeaux », nées cette fois-ci hier soir (samedi soir) sur la pelouse de Timizzolu.

Pour les élus de Corse Social Démocrate, les « actes de ségrégation et de rejet » sont de plus en plus fréquents. De ce fait, des initiatives politiques seront prises pour dénoncer cet « ostracisme ». Ci-dessous, l’intégralité du communiqué de presse.

« Les enceintes sportives du football semblent être devenues des territoires où, tant les supporters radicaux de certains clubs que la Ligue Française de Football à travers ses représentants, considèrent que les Corses ne semblent plus avoir leur place si l’on en juge par les actes de ségrégation et de rejet, tant populaires qu’officiels, dont ils ont été victimes ces dernières semaines particulièrement. Ce dernier, comme celui de toutes les identités régionales, a sa place partout ; sur le fronton des mairies, au sein du logo de la Collectivité Territoriale de Corse, comme porté à bout de bras par de simples citoyens qui expriment leur joie et leur fierté de défendre sportivement les couleurs de la Corse ! Il informe que des initiatives politiques seront prises pour, d’une part dénoncer un tel ostracisme, et d’autre part demander aux plus hautes instances nationales, du football comme de l’Etat, de mettre rapidement un terme aux réprimandes anti-corses qui sont intolérables au plan sportif et inacceptables au plan démocratique ».

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: