Incidents Nice-Bastia: Dominique Bucchini approuve l’initiative des Maires de Bastia et Nice

A propos de récent match de football entre Nice et Bastia, Dominique Bucchini, Président de l’Assemblée de Corse revient sur ces événements :

lecaJeanLouisBastiaCorseLes manifestations de soutien dans le football prennent encore trop souvent dans certains stades les formes inappropriées du chauvinisme et du fanatisme. Amoureux du sport et en particulier du football, rien ne m’est plus insupportable que ces excès. Supporter un club ne doit pas conduire à en dénigrer ou à en insulter un autre. A ce sujet, on ne peut qu’être inquiet devant la violence de certains propos tenus de toute part sur les réseaux dits « sociaux » et nous avons vraiment des progrès à faire dans l’éducation sportive.

Le week-end dernier à Nice, nous avons assisté, à la fin du match, à des scènes détestables, au spectacle inadmissible de supporters (?) niçois envahissant le terrain et agressant les joueurs bastiais (qui n’avaient eu que le tort de gagner le match)…au motif que l’un d’eux avait manifesté sa joie par l’exhibition du drapeau corse, geste au demeurant naturel lorsqu’on défend ses couleurs et –encore heureux ! – nullement proscrit.

Je ne confonds pas l’ensemble du public niçois avec ces quelques dizaines d’ultras ; d’autres clubs ont aussi à subir ce genre de « supporters » et il appartient aux organisateurs et aux responsables de la sécurité de prendre les mesures qui s’imposent pour garantir les enceintes sportives de ces débordements. Il est vrai que des décisions administratives contestables prises dans les jours précédant ce match « à risque » ont contribué à électriser l’atmosphère.

Bien entendu, les responsables de ces violences doivent être sanctionnés. Mais, au-delà, il faut travailler afin que les stades ne soient plus ces lieux d’exacerbation des pulsions les plus violentes , que la notion même de « match à risque » devienne obsolète, que les animosités, les rancœurs et les haines s’éteignent – j’approuve l’initiative des maires des deux cités de se rapprocher pour œuvrer dans ce sens- et que seule demeure la passion sportive.

Dominique Bucchini

Après les événements qui se sont déroulés à la suite du match Nice-Bastia samedi soir, Christian Estrosi et Gilles Simeoni souhaitent réunir les deux clubs de football. A Nice, trois des supporters interpellés seront jugés le 15 décembre. Lundi, Gilles Simeoni et Christian Estrosi se sont longuement entretenus au téléphone. Ils ont décidé de réunir les deux clubs pour apaiser les tensions.

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: