Incendies en #Corse: mobilisation de nouveaux renforts par le ministre de l’Intérieur

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – Afin d’appuyer l’action des sapeurs-pompiers de Corse qui luttent depuis hier soir (mardi) contre plusieurs incendies importants, Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, indique dans un communiqué avoir « décidé de mobiliser de nouveaux renforts nationaux : 4 bombardiers d’eau sont sur zone depuis ce matin et viennent ainsi renforcer l’action des 4 bombardiers d’eau (2 Canadair et 2 Tracker) et de l’hélicoptère de la sécurité civile (Dragon 2B), déjà présents en Corse.

incendieSolenzaracorsepompierAux côtés des militaires de l’UIISC de Corte, une quarantaine de militaires de la Sécurité civile spécialisés dans la lutte contre les feux de forêts sont en cours d’acheminement vers le nord de l’île, par voies aérienne et maritime. Par ailleurs, le préfet de zone organise actuellement l’envoi de colonnes de renforts de sapeurs-pompiers des SDIS des départements du sud de la France. D’autres options de renfort logistique sont enfin en cours d’étude. Le ministre de l’Intérieur apporte son entier soutien à l’ensemble des sapeurs-pompiers volontaires, professionnels et des militaires de la Sécurité civile qui sont actuellement mobilisés, aux côtés des pilotes des bombardiers d’eau ».

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – Un nouvel incendie s’est déclaré en Haute-Corse ce mercredi vers 13h30 sur la commune de Talasani en Castagniccia. Une surface de 10 hectares a déjà été parcourue par les flammes. De nombreux moyens aériens, engagés sur le feu d’Albertacce dans le Niolu, ont été dépêchés sur place pour venir à bout du sinistre.

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) –  C’est un feu bien différent de celui du Niolu (voir par ailleurs) qui a affolé cette nuit les services de secours et les autorités à Ajaccio. Cet incendie, parti du bord de mer sur le sentier dit des douaniers, s’est développé avec une rapidité fulgurante sur la colline qui surplombe Cala di Reta et qui culmine au sémaphore de la Parata. Les flammes sont arrivées quasiment au pourtour du Grand Site de la Parata et si les dommages semblent minimes vus de la route des Sanguinaires, c’est un véritable paysage de désolation qui surgit dès que l’on prend la piste menant aux cabanons. Les flammes ont d’ailleurs ravagé l’un de ces cabanons et ont également léché le sémaphore de la Parata sans le détruire comme cela avait été annoncé précédemment. Ce qui a inquiété particulièrement les autorités, c’est que ce feu, potentiellement, peut parcourir tout le poumon vert d’Ajaccio sur les hauteurs du Salario. Une trentaine d’hectares a été détruite ce qui a provoqué une forte émotion auprès de Laurent Marcangeli qui était présent tôt ce matin sur les lieux. Le préfet de Corse était également sur place ; il a fait un point sur l’organisation technique des secours et sur le renforcement du dispositif. Le travail des Canadair, arrivés tôt ce matin, a été rendu très difficile par l’état de la mer dans le golfe d’Ajaccio. Malgré tout, plusieurs écopages hasardeux ont permis aux Pélicans de venir rapidement à bout du sinistre.

Ecoutez Christophe Mirmand, le préfet de Corse

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – C’est une véritable nuit de mois d’août qu’ont connu les services de secours et de défense contre les incendies. Cette situation était presque écrite après l’avis de tempête diffusé par les services météo depuis plusieurs jours, et surtout après les multiples mises à feu et écobuages constatés depuis quelques temps. Arrêté préfectoral ou pas, des mains criminelles ont apparemment usé de l’allumette pour rendre ce paisible mois d’octobre en période estivale à hauts risques. La situation la plus critique a été enregistrée dans le Niolu, où l’incendie qui s’est déclaré dans la nuit de lundi à mardi sur le territoire de la commune d’Albertacce a finalement dégénéré en véritable catastrophe écologique. En apparence contenu le premier jour, cet incendie est reparti hier et particulièrement cette nuit, et il a parcouru aux tous derniers recensements environ 750 hectares. La commune de Lozzi a payé un lourd tribut à cette catastrophe, car ce sont environ 600 hectares de son territoire qui ont été ravagés par le feu. Cette nuit, on a paré au plus pressé en assurant la défense des habitations du village, mais les dégâts sur la commune sont considérables comme nous le dit Jean-Félix Acquaviva, son maire.

Ecoutez Jean-Félix Acquaviva

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: