Breaking News

#Corse Porto-Vecchio : Validation de l’élection municipale

L’audience électorale n’a pas fait recette, jeudi matin, au tribunal administratif de Bastia. Il est vrai que les conclusions du rapporteur étant largement connues et diffusées depuis 48 heures, le suspense était nul. Seul le maire de Porto-Vecchio, le seul à être quasiment certain de conserver son siège, était présent aux côtés de son avocat, Me Pierre-Paul Muscatelli. Ni Jean-Christophe Angelini, ni son conseil, n’ont assisté à l’audience, estimant, peut-être, eu égard à l’écart des voix, que les jeux sont déjà faits.

Des griefs à Porto-Vecchio
Le premier recours examiné porte sur le scrutin municipal de Porto-Vecchio. Le 30 mars dernier, le maire divers droite sortant, Georges Mela, est reconduit avec 4 341 suffrages, soit 53,83 % des votes. Le candidat de l’opposition nationaliste et divers gauche, Jean-Christophe Angelini n’obtient que 3 723 suffrages, soit 46,17 % des votes. Un écart de 618 voix, pour 8 064 suffrages exprimés, sépare les deux adversaires. Jean-Christophe Angelini demande l’annulation du deuxième tour des élections, assortie de conclusions en injonction et au titre des frais irrépétibles. Il liste près de 14 griefs. Le premier concerne les opérations de révision des listes électorales qui se seraient « déroulées dans des conditions irrégulières, constitutives d’une manœuvre ». Il accuse l’agent municipal en charge du service des élections, nommé en septembre 2013, d’être le cousin germain du maire et d’avoir enregistré 1 500 inscriptions nouvelles, dont celles de 534 ressortissants communautaires. Des billets d’avion auraient été payés à de nombreux électeurs, domiciliés sur le continent, pour venir voter.

La suite sur ALCUNDINA.FR

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: