#Corse « Josep Maria Terricabras L’enchanteur politique » cc @jmterricabras @univgirona

Josep Maria Terricabras est un enchanteur politique. L’auditoire de l’Université d’été de Régions et Peuples Solidaires a été placé sous son charme communicatif. L’Alliance Libre Européenne compte avec lui un porte-parole de tout premier plan.

alfonsi françoisDans les propos de Josep-Maria Terricabras, il est bien sûr question de la Catalogne, et de la formidable montée en puissance du sentiment nationaliste depuis ces dernières années à travers la percée de la revendication indépendantiste. Mais il est également porteur d’un message essentiel sur les droits collectifs qui transcende la situation catalane et qui éclaire l’ensemble de la construction européenne.

A Bastia, dans les jardins du Palais des Gouverneurs où la municipalité conduite par Gilles Simeoni avait organisé la réception des participants à l’Université d’Eté de RPS, il apportait déjà ce message essentiel, qu’il développa avec brio le lendemain lors de sa conférence de Vinzulasca :

« Nous devons travailler pour les droits collectifs. Alors on me dit « non, ça n’existe pas, il y a seulement des droits individuels ». Non ! Ça n’est pas vrai. (…) Non. Le droit, la justification du droit, c’est toujours collectif. Ça veut dire que quand les handicapés obtiennent leurs droits, c’est pour tous les handicapés. Et l’application est individuelle, naturellement. Pour tous ceux qui sont dedans le groupe. Mais la justification est pour le groupe.

Si un gouvernement dit « on va reconnaître un droit à M. Terricabras et seulement à lui ». Alors, ça c’est un privilège, ce n’est pas un droit. C’est un privilège. On reconnaît les droits collectifs ouverts aux professeurs d’universités, aux enfants, à plusieurs collectifs. Et l’application est toujours individuelle. Mais la justification est collective.

C’est pour ces droits collectifs qu’il faut lutter. Ici en Corse, en Catalogne, dans le monde entier, mais aussi en Europe. Et je pense que le temps arrive où nous allons avoir de bons résultats. »

La reconnaissance des droits collectifs du peuple corse : voilà le combat essentiel du mouvement nationaliste corse depuis un demi-siècle, celui que nous avons célébré à Aleria le 22 août dernier. C’est aussi celui des catalans et des écossais qui sont aujourd’hui entrés dans une phase décisive de leur combat.

Josep Maria Terricabras nous fait comprendre à quel point l’instant est décisif et le combat mené depuis des décennies proche de résultats importants, en Catalogne et en Ecosse. Leurs succès auront des répercussions importantes aussi en Corse, car c’est un même combat que nous menons :

« Nous luttons, il faut lutter, pour la justice et pour la liberté. Ce n’est pas facile mais, s’il vous plait, s’il vous plait, ayez l’espoir. Parce qu’on entend que les choses sont si difficiles, que les gens sont tristes, ils pensent qu’ils ne peuvent pas. Non ! C’est très important de penser qu’on peut réussir. Vous avez vu ce qui s’est passé à Bastia. Alors on peut réussir et on peut avancer. »

Quelques heures passées avec Josep Maria Terricabras ont suffi pour nous remonter le moral à tous !

François ALFONSI

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: