#Corse « PORTIVECHJU : A CHI NI SEMU ? »

Il y a peu, dans un communiqué, U Riacquistu di Portivechju a blâmé l’absence de Georges Mela lors d’un atelier de travail sur la loi littoral dans le cadre de l’élaboration du « Padduc ».

Olivier SauliU Riaquistu prévoyait non sans pertinence que cette carence risquait de pénaliser l’essor de la cité du sel. La démarche insistait fortement sur le fait que « cette politique de la chaise quasi vide augure mal de l’avenir du prochain P.L.U. de Portivechju. » Et de poser la question : 
 « Comment peut-on déclarer d’un côté travailler à un nouveau P.L.U. et refuser de participer à l’élaboration du document qui s’imposera à tous (le PADDUC) ? » 
  
D’UNE ABSENCE… 
  
Précisons les faits : Georges Mela n’était pas le seul absent à l’occasion de cet atelier tenu à Prubià : étaient également absents les maires de Monaccia d’Auddè, Zonza et Bunifaziu. Ce qui ni n’explique ni ne justifie son comportement. Il était tout autant vrai que deux -nouveaux-élus de la commune y assistaient avec toutefois cette nuance – affichée – qu’ils « ne connaissaient pas le dossier »… On pourrait légitimement se poser la question si la municipalité Porto-vecchiaise n’est plus qu’une machine à ne pas gouverner … Ou bien s’interroger tout autant si l’absence – volontaire ? – du maire n’est pas suicidaire au point d’isoler la ville et ses habitants… 
  
…AUX PAROLES… 
  
Georges Mela se veut toutefois rassurant. Dans un communiqué se voulant rectificatif, il s’affirme « convaincu de l’impérieuse nécessité d’une planification concertée du développement de la Corse, mais également de celui de la commune de Porto – Vecchio ». On ne peut qu’en prendre acte ! Plus récemment, dans une toute autre mise au point concernant sa plainte en diffamation contre « Canal + »,  le premier magistrat de la commune rappelle que les « associations de protection de l’environnement sont un contre – pouvoir nécessaire ». Il rajoute que « certaines d’entre – elles ont participé à l’élaboration du PLU ». Quelques – uns diraient non sans humour que « le vert est dans la pomme »… 
  
… A LA REALITE … 
  
Mais l’humour s’accommode fort mal de la – triste – réalité de la commune. Sauf pour la fuir, ou la contourner. Le 17 juin, le gouvernement français présentait les communes qui bénéficieront d’aides spécifiques pour accélérer leur développement : La cité du sel entrait officiellement dans cette carte , mise à jour, de la pauvreté. Une situation somme toute pas nouvelle mais constamment énoncé par U Riaquistu di Portivechju qui n’a eu de cesse de rappeler les ravages – sur la communauté porto vecchiaise – de la dépossession foncière et de la spéculation immobilière,  avec pour corollaire une gestion communale quasiment dépolitisée par le primat d’une économie financiarisée et où le bien public succombe aux exactions d’outrancières privatisations… Le récent dossier portant sur la marchandisation maritime au profit des résidences secondaires mis en exergue – là aussi – par U Riacquistu di Portivecchju en est une énième démonstration… 
Portivecchju vit sous la dépendance de logiques financières qui tournent progressivement et résolument le dos à la souveraineté du peuple. Ce dernier n’étant plus acteur de son devenir, mais victime de cette administration des choses qui a remplacé la gouvernance des hommes… 
  
…ET AUX ACTES !!! 
  
La situation que connait la commune de Portivecchju comme la Corse dans son ensemble rappelle combien il s’avère vital de se détacher des chaines de la dépendance. L’actuel conflit qui oppose commerçants, artisans, salariés, agriculteurs, précaires et chômeurs à l’Etat Français au travers du spectre instrumentalisé de la SNCM et de ses avatars le rappelle : Tout reste à construire ici à condition que l’on s’émancipe de cette funeste vassalité : la politique n’a pas vocation à sortir de l’économique. Comme le dit pour exemple, avec ses mots, restaurateur de Portivecchju, Didier Sauli dans « Corse Matin » du 8.07.2014 : « Il faut que la région trouve une solution à long terme ». 
  
C’est le sens du débat que U Riacquistu entendra poser prochainement. Sans doute en interpellant la municipalité sur des propositions nationales qui se posent avec vigueur ici à Portivecchju. Avec pour principal objectif : celui de redonner aux corses – communauté de droit – tous les moyens de décider librement de leur avenir par la maitrise progressive des outils de leur destin collectif. 
  
Più chi cuscenza, oghji hè tempu di maestria !!! 
  
Ulivieru SAULI 

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse, Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, sur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: