#corse – « Troublante loi du nombre » par @CorsicaMagazine

La découpe cantonale de la Corse, proposée par l’État au nom d’une plus grande efficacité de gestion, a quelque chose d’effrayant. Elle n’obéit qu’à une logique, celle du nombre, comme si l’approche quantitative était la seule valeur républicaine désormais admise.

Ainsi toute volonté politique d’aménagement s’efface devant la tournure des événements, qu’elle soit d’ordre démographique ou économique. Après les grands ensembles urbains des années soixante dont on mesure aujourd’hui les méfaits, voilà venu le temps des grands ensembles ruraux. Naguère, on a concentré les populations jusqu’à l’explosion sociale des banlieues ; aujourd’hui, on veut relier les déserts en faisant croire que zéro plus zéro pourrait bien faire dix. Mais il faut plus qu’un mauvais calcul pour dynamiser un territoire.

Comme il faut davantage que l’hypocrisie de l’opposition de droite pour être crédible dans sa critique de cette loi «  ruralicide  » dont elle partage la règle du jeu, fondée exclusivement sur la norme comptable. Les prémisses de cette nouvelle carte administrative avaient d’ailleurs été posées par le gouvernement précédent. Entre la révision générale des politiques publiques (RGPP) de Nicolas Sarkozy et la modernisation de l’action publique (MAP) de François Hollande, il n’y a que l’acronyme qui change, le contenu est rigoureusement le même.

Qui le niera ? Il fallait certes faire quelque chose à moins de se satisfaire d’un modèle vieux de deux siècles, hérité pour l’essentiel de la constitution de l’an III dont on connaît les inconséquences. Et la disparité baroque des situations : d’un côté, le canton d’Aix sud-ouest le plus peuplé avec soixante dix mille habitants ; de l’autre, le canton de Barcillonnette, dans les Hautes-Alpes, avec ses trois cents habitants. Mais est-ce une raison suffisante pour faire n’importe quoi ? Comment admettre que continuent de cohabiter, au terme d’une réforme qu’on présente comme vitale, le département du Nord fier de ses 2 600 000 habitants et celui d’une Lozère à l’agonie avec moins de 80 000 habitants ?

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Mensuel Corsica

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: