Breaking News

#Corse – Pierre Noël Luiggi à Cuntrastu : «Il faut croire en nous !» par @F_Alfonsi

Pierre Noël Luiggi a fait doublement sensation lors du Cuntrastu qui lui était consacré sur FR3 ce dimanche. Tout d’abord son parcours professionnel impressionne, avec la création d’un groupe -Oscaro- de dimension internationale, en une dizaine d’années à peine.

Et son engagement auprès de Gilles Simeoni dans la liste des municipales de Bastia a confirmé l’effet de mobilisation et d’attraction que la liste Inseme per Bastìa exerce sur ceux qui symbolisent le dynamisme de la cité. Son engagement est un signal décisif qui entraînera d’autres renforts.

Pierre Noël Luiggi à Cuntrastu : « Il faut croire en nous ! »

« A bandera corsa » plane sur la planète Internet, avec plusieurs initiatives largement couronnées de succès : Campusplex, masalledebain.com et quelques autres ont largement fait leur trou, et, en vaisseau amiral, le groupe détenu par Pierre Noël Luiggi navigue dans la cour des plus grands, près de 300 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel pour Oscaro, dans le domaine du commerce par internet de pièces détachées pour l’automobile.

L’engagement de Pierre Noël Luiggi aux côtés de Gilles Simeoni n’est pas vraiment une surprise pour les familiers d’Arritti. Ses parents étaient des militants de l’ARC, puis de l’UPC, et son père, Jean Etienne, faisait régulièrement partie de l’escouade mobilisée chaque semaine pour plier et adresser Arritti à nos abonnés, durant des années et des années. Désormais, la mise sous plastique automatisée nous épargne cette « corvée », pas très exaltante, mais qui était tellement créatrice de ce « lien social » dont Pierre Noël a si bien parlé l’autre soir comme d’une valeur fondatrice de son attachement viscéral à Bastia et à la Corse, malgré l’aventure économique d’Oscaro qui l’a porté un peu partout dans le monde. Bref, Pierre Noël est tombé tout petit dans la marmite du nationalisme corse, versant autonomiste, et il n’est rien d’étonnant qu’il se retrouve dans la démarche que nous soutenons à Bastia derrière Gilles Simeoni.

Pour autant, cet engagement porte une signification bien plus large et plus généreuse. En conclusion de son intervention télévisée, il a déclaré se mettre au service d’un « combat autour d’idées progressistes, incarnées à Bastia par Gilles Simeoni [à qui] il a souhaité apporter son soutien [car] la politique c’est aussi du lien social [et] pour apporter sa pierre à l’édifice ».

Cet « édifice » auquel se réfère Pierre Noël, voilà quarante ans qu’il se construit. Arritti le sait bien qui a fêté en décembre dernier sa quarante septième année de parution ininterrompue. Et cet édifice, on en voit enfin une forme en train d’aboutir, notamment à travers le déroulement de la campagne des municipales de Bastìa, comme d’ailleurs à Portivechju. C’est la patiente et continue œuvre de construction politique commencée il y a près d’un demi-siècle qui arrive aujourd’hui à un point de maturité tel que nous pouvons espérer vraiment renverser les deux bastions historiques du clanisme en Corse, celui de droite à Portivechju, et celui de gauche à Bastìa. Cette échéance est historique, et Pierre Noël, qui sait ce que saisir une opportunité veut dire, n’a pas voulu manquer à l’appel malgré la responsabilité économique qui est la sienne à la tête d’un des plus grands groupes européens de l’e-commerce.

Ce renfort sera à n’en pas douter dynamique. Son message de cette soirée, « il faut croire en nous ! », est un message profondément nationaliste, au sens premier du terme, celui d’une démarche politique qui entend restaurer la confiance collective en soi à un peuple que des décennies de dénigrement ont progressivement convaincu qu’il ne pourrait jamais construire son avenir en tant que peuple corse. C’est cette lame de fond qui s’exprime actuellement en Corse, à travers le bond en avant que nous réussissons depuis les territoriales de 2010. Le point de basculement peut être atteint en mars prochain, et il est heureux, et méritoire, que des « pointures » comme Pierre Noël Luiggi fassent le pari de l’avenir de la Corse avant, ou à côté, de celui d’une démarche économique qui se décline, pour eux désormais, à l’échelle mondiale.

François ALFONSI

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse, Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, sur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: