#Corse – Fièvre catarrhale : Via Campagnola reçu au ministère de l’Agriculture, mais pas entendu

Une délégation du syndicat agricole, Via Campagnola, a été reçue, mardi, à Paris, par le Directeur adjoint du cabinet du ministre de l’Agriculture, pour exposer la situation critique des éleveurs touchés par l’épizootie de fièvre catarrhale en Corse.

Les indemnisations prévues ne prenant en compte que les pertes dues à la mortalité des ovins, le syndicat a tenté d’alerter l’Etat sur le déficit important de lait des brebis contaminées. En vain. Explications, pour Corse Net Infos, d’Anthony Baldovini, éleveur et membre de Via Campagnola, déçu et inquiet à la sortie de l’entretien.

– Le syndicat Via Campagnola a été reçu par le Directeur adjoint du cabinet du ministre de l’Agriculture sur la problématique de la fièvre catarrhale. Nous voulions faire entendre que l’épizootie s’est, certes, traduite par la mortalité des brebis infectées, mais surtout, majoritairement, par des brebis toujours vivantes, mais rendues improductives par la maladie. Ces brebis ont, soit avorté, soit perdu leur agneau parce qu’elles n’ont pas de lait et n’ont pas pu l’élever. Elles sont très faibles et il faut leur donner deux fois plus de nourriture, ce qui engendre un surcoût alimentaire. Nous voulions exposer cette réalité-là et l’inquiétude des éleveurs

– Pour l’instant, l’Etat n’indemnise que les brebis mortes ?

– Oui. L’Etat n’indemnise que la partie congrue touchée par la fièvre catarrhale. Aujourd’hui, la traite a commencé, les brebis infectées donnent peu ou pas de lait. Certains éleveurs ont des productions très faibles ou quasi-nulles, à peine 20 ou 30 litres de lait en début de campagne.

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corse Net Infos

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: