#Corse « Porto-Vecchio : tempête autour d’un verre d’eau »

Le conseil municipal a examiné le rapport sur la qualité et le prix de l’eau. Après trente ans de concession, le contrat avec Kyrnolia prendra fin en juin 2016 lors de la prochaine mandature. Plusieurs solutions s’offrent aux futurs élus municipaux, les candidats devront se positionner lors de cette campagne électorale.

Prix

En 2013 le prix de l’eau assainie est de 5 euros le M3, il était de 4,72 € en 2012, soit une augmentation de 5,7 %, selon le rapport. « Nous avons fait baisser le prix de l’eau pour les foyers les moins aisés » a tenu à préciser Georges Mela, mais pour Jean-Pierre Ciabrini, conseiller municipal Portivechju Altrimenti « Kyrnolia fait ce qu’elle veut et le prix de l’eau ne cesse d’augmenter depuis 2010 ».

Au niveau national le prix moyen de l’eau est de 3,98 euros le M3 et de 3,84 € en Corse du Sud. Le maire de Porto-Vecchio reconnaît que le prix est élevé et met au défi de trouver un tarif moins élevé dans une commune qui a les mêmes caractéristiques. « La population varie de 10 000 habitants en hiver à 80 000 en été, notre réseau est de 246 kms et nous possédons 32 hameaux et 31 pompes de relevage, cela à un coût ». Mais pour Jean-Pierre Ciabrini l’explication est ailleurs, « Veolia est une multinationale qui travaille pour ses actionnaires et pas pour l’intérêt général ».

Fuites

Autre point d’achoppement, les pertes sur le réseau. Près de trois millions de M3 sont distribués, mais seulement deux millions arrivent dans les robinets, soit près d’un million de M3 qui s’évapore. « Cela est normal pour un réseau aussi long, notre rendement s’améliore grâce aux travaux effectués sur le réseau, il est de 71% et se situe parmi les meilleures de Corse » s’est félicité François Colonna Cesari, en charge de ce dossier pour l’exécutif municipal.

Elections

Plusieurs communes en Corse ont résilié leur contrat avec kyrnolia lors du renouvellement de leur contrat. Certains ont opté pour l’office hydraulique, comme la communauté d’agglomération de Bastia, d’autres pour la régie municipale comme Corte. Dans la cité Paoline le prix a baissé de 25 % depuis que la municipalité a repris, en 2008, la gestion de l’eau en régie, le prix du mètre cube est de 2,80 €.

« Tant que je serai maire jamais nous passerons à la régie municipale », la position de Georges Mela est claire et sans ambigüité et de s’expliquer « ce n’est pas notre métier, les communes qui ont opté pour la régie ont des difficultés pour recouvrer les créances et à assurer un bon rendement du réseau ». S’il est réélu, le maire lancera une procédure d’appel d’offres dans le cadre d’une délégation de service public.

Portivechju Altrimenti n’a pas encore tranché, l’heure est au débat au sein de ses militants. « Je suis favorable à la régie municipale, l’eau est un bien public, mais cette position n’engage que moi » a tenu à préciser Jean-Pierre Ciabrini. Les porto-vecchiais attendent une position avant les élections municipales.

Enfin, U Riacquistu s’est positionné clairement pour la régie municipale, « cette multinationale engrange d’importants bénéfices sur le dos des porto-vecchiais, Véolia Fora ».

Chacun est concerné par la gestion de l’eau, alcudina.fr vous propose de donner votre avis dans un sondage.

E vo, chi ni pinseti ? c’est la question que pose U Riacquistu sur son blog de campagne !

(…)

CorsicaInfurmazione.org by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

 

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: