#Corse – « Tir de gros calibre après le passage de gendarmes à Sartène – Une incarcération »

Ce 30 Novembre 2013. Selon corsematin.com, un homme aurait été interpellé après avoir tiré après le passage d’une patrouille de gendarme sur le cours de la ville de Sartène. De suite après son forfait il aurait pris la fuite pour se retrancher au lycée. Un proche l’aurait convaincu in fine de se rendre à la gendarmerie ou il a été placé en garde à vue.

Toujours selon le journal, c’est dans le « contexte des mises en examens » d’hier, que cet homme aurait tiré avec une arme de gros calibre »…

Ce 1er décembre 2013 Selon France 3 Corse : Interpellé vendredi 29 novembre après avoir tiré avec une arme de gros calibre en pleine ville de Sartène sous l’emprise de l’alcool, l’homme devrait être incarcéré. Il a été mis en examen ce dimanche 1er décembre pour tentative d’homicide sur un agent dépositaire de l’autorité publique.L’homme en état d’ivresse interpellé vendredi soir à Sartène a été mis en examen pour tentative d’homicide sur agent des forces de l’ordre. Il devrait être placé en détention. Vendredi soir, cet individu a tiré une dizaine de coups de feu en pleine rue, alors que s’y trouvait notamment un gendarme mobile. L’homme qui participait à une soirée en centre ville a sorti une arme de gros calibre au passage d’un véhicule de la gendarmerie. Il a tiré dans cette rue où se trouvait notamment un gendarme, sans que l’on ait plus de précisions sur les faits. Aucun blessé n’est à déplorer, seules quelques voitures ont été endommagées.

Ce 2 décembre 2013 Selon CorseMatin.com : Il dit avoir tiré en l’air. Mais les impacts de balles retrouvés sur les voitures garées sur le cours Soeur-Amélie à Sartène, dans la nuit de vendredi à samedi, témoignent du contraire. Cette nuit-là, au moins six coups de feu ont été tirés. Hier, Maximilien Carta, âgé de 40 ans, était présenté devant le juge d’instruction. En fin de journée, il a été placé en détention et mis en examen pour recel d’arme – le glock utilisé ce soir-là a été volé – et pour tentative d’homicide sur agent dépositaire de l’autorité publique, ainsi que sur deux autres personnes. Une mère et sa fille de 15 ans se trouvaient en effet dans l’une des voitures touchées par les projectiles. Un fusil de chasse a aussi été retrouvé au domicile de Maximilien Carta. « Cette histoire aurait pu finir très mal. C’est très grave ce qui s’est passé. Il a tiré à hauteur d’homme, commente-t-on du côté du parquet, et de nombreuses personnes passaient par là. » L’homme mis en examen est déjà connu pour des faits de violence. Une violence qui s’est exprimée dans la nuit de vendredi à samedi à la suite du passage d’une patrouille de gendarmerie dans les rues de la ville. L’alcool aidant, Maximilien Carta aurait effectivement manifesté son mécontentement à la suite des mises en examen, le même jour, de cinq personnes originaires de la microrégion pour des attentats. Un peu plus tard dans la nuit, il s’était finalement rendu aux services de la gendarmerie et avait été immédiatement placé en garde à vue.

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corse Matin France 3 Corse Corse Matin

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: