#Corse – Impôt sur le revenu, foncier, taxe d’habitation : les chiffres parlent

Des veuves retraitées qui deviennent imposables, des taxes sur les ordures ménagères qui augmentent de 56%, des taxes d’habitations qui prennent 150 euros… quelques exemples dans la région bastiaise

C’est l’histoire d’une retraitée, veuve, habitant le quartier du marché, qui, jusqu’alors, ne payait pas d’impôts. Et pour cause, elle déclarait un revenu de 14 762 euros. Soit 1 230 euros par mois, ce qui n’est pas le Pérou (à part peut-être pour des ouvriers roumains… et le Medef). En 2013, elle déclare 15 041 euros : 279 euros supplémentaires… et devient imposable à hauteur de 464 euros. Soit plus que ce qu’elle a touché comme revalorisation de sa retraite. Des situations comme celle-ci, il y en a eu des dizaines en Corse. Des milliers dans tout l’hexagone. Cette année, l’impôt sur le revenu n’a pas épargné les plus démunis.

Et cela devrait se poursuivre avec les impôts locaux, à savoir la taxe foncière (depuis le 15 octobre dans les boîtes aux lettres) et bientôt la taxe foncière (elles commencent à arriver, pas d’inquiétude !). Pour la première, au sud, il y a une augmentation importante dans les communes du sud de Bastia, liée sans nul doute à la création de l’intercommunalité Marana-Golo. Comme chaque fois, dans ces cas, c’est la taxe sur les enlèvements d’ordures ménagères qui a connu un accès de fièvre.

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corse Matin

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: