Breaking News

PNC Ghjuventù se lève contre la spéculation et pour la préservation d’un des plus beaux sites de Corse

Aux côtés des élus de Portivechju Altrimenti, de Corsica Libera, des militants d’A Noscia Tarra et de la gauche autonomiste, PNC Ghjuventù se mobilise pour lutter contre l’enième preuve du mépris qu’ont certains élus de notre terre.

En effet, contrairement à l’idée répandue par la majorité municipale de Porto-Vecchio, à savoir que l’annulation du PLU, plus que justifié d’un point de vue juridique, moral, écologique, empêcherait les porto-vecchiais de construire, le maire de Porto-Vecchio vient de nous prouver qu’en l’absence de PLU, c’est bien à lui de valider les permis de construire. Par conséquent, les porto-vecchiais n’ont aucun soucis à se faire… En théorie !

Comment l’a t-il prouvé ? En signant, le jour de l’annulation du PLU, un permis de construire de 4000m² à Santa Giulia, dans un espace déclaré inconstructible par le tribunal administratif et pour cause, il est un des plus beaux et des plus en peril.

PNC GHJUVENTU SE LEVE CONTRE SES PRATIQUES !!

A l’heure où l’assemblée de Corse prend des mesures importantes sur le foncier, il serait temps que l’ensemble de l’échiquier politique corse évolue dans le bon sens.

Texte de la conférence de presse :

 

LA BAIE DE SANTA GIULIA EST-ELLE UNE ZONE DE NON-DROIT ?

 

La baie de Santa Giulia, une des plus jolies de Corse, est avec la corniche de Palombaggia emblématique de la richesse environnementale de notre commune. Sa plage accueille, aujourd’hui, environ 5000 personnes par jour en période estivale. Cet engouement, s’ajoute à une urbanisation anarchique qui se poursuit depuis des décennies sans que les voies de circulation et les parkings nécessaires aient été aménagés. Cette situation fait peser d’énormes risques sur les personnes et sur les biens en cas d’incendies ou d’accidents.

Comme si cela ne suffisait pas, il semble que la municipalité avec l’aval des services de l’Etat veuille en rajouter.

 

Alors que le tribunal administratif de Bastia, par un jugement en date du 20 mai 2011 annulait la délibération du conseil municipal approuvant le PLU, le maire signait, le même jour, un arrêté autorisant la construction d’une surface de plancher hors œuvre de 4000 m2 au nord de la baie de Santa Giulia, sur un espace inconstructible.

Dans le même esprit et dans le même secteur, le maire avait signé quelques semaines auparavant , le transfert d’un permis de construire 15 villas de luxe dont une partie empiète sur la bande des 100 mètres pourtant inconstructible.

 

« U Troppu Stroppia », Trop, c’est Trop ! ça suffit….Basta !

Nous refusons :

– La poursuite du massacre de cette magnifique baie.

– La spéculation foncière et immobilière.

– L’utilisation privative du chemin militaire.

Nous demandons :

– Le respect de la loi Littoral.

– La réouverture du chemin militaire, indispensable au désenclavement et à la sécurité du secteur de Pietraggione.

– La mise en œuvre d’un plan global d’aménagement (accès,signalétique,circulation,

stationnement) de ce site.

RASSEMBLONS NOUS NOMBREUX, SUR LE PARKING DU CENTRE COMMERCIAL DE PIETRAGGIONE LE SAMEDI 09 JUILLET A 10 HEURES 30.

Suivre le fléchage à partir du rond point de Precojo, sur la RN 198

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: