Corse – Foncier et immobilier en Corse : un rapport bien mais pas top

Le rapport sur le foncier est très intéressant mais n’aborde qu’une toute partie du problème. Attention à ne pas se lancer dans une politique à l’aveugle. L’Exécutif a publié son rapport sur la problématique du foncier en Corse. Pour le première fois, une réflexion ouverte et transparente a été mené sur une question de fond en Corse. C’est un point très positif et il faut le souligner. La méthode a été à des années lumières de celle employée pour feu le Padduc 1. Toutefois, la partie diagnostic qui nous intéresse dans cet article n’est pas exempte de critique.

Bien que le document soit de bonne qualité et apporte des informations très intéressantes sur le foncier au sens de terrain (agricole, à bâtir), il n’a pas abordé le lien fondamental entre occupation du territoire, consommation du foncier, nouvelle construction et marché immobilier. Le rapport se concentre sur l’aspect foncier agricole. Les données sont principalement issues de la SAFER et des déclarations d’intention d’aliéner.

Cela ne prend malheureusement en compte qu’une toute petite partie du problème. Le lien avec le marché immobilier n’est pas fait. Les biens anciens ne sont pas couverts par ce rapport, alors que cette part du marché pèse 70 % des transactions totales et que les tensions sur ce marché se répercutent aussi sur le neuf et sur le foncier.

Source et suite du dossier

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: