X

Le  25 Mai 2013, à  l’initiative  de l’URPS-ML ( Union Régionale des Professionnels de Santé- Médecins libéraux de Corse) a eu lieu à Ajaccio, à l’Hôtel Best Western, une réunion de travail sur le thème : « Maisons et Pôle de Santé : Etat des lieux » » ; les animateurs locaux étaient le Dr François Agostini  et le Dr Olivieri, militants syndicalistes très actifs.
Ils s’étaient assurés le concours de deux experts de très grande qualité pour exposer les problématiques inhérentes à ce type de démarche et pour animer les débats qui furent riches et féconds  entre les praticiens  ( médecins, infirmières, podologues, sages-femmes, kinés, coordinations  de santé… 😉 et l’ARS, représentée par Mr Pieri.

En effet, deux médecins invités, le DR Pierre de Haas, président de la FFMPS et le Dr Laurin ( MSP de Pont d’Ain) ont informé l’assistance de la genèse de la démarche, de son développement ( près de 1000 projets en France !!!) et de son grand intérêt pour la population, à travers les patients, mais aussi pour l’aménagement du territoire et donc l’aide à la ruralité. La forte présence de femmes, compétentes, dans ces structures,  est un gage de réussite et de sérieux, avec toutes les implications familiales, scolaires…
Les exposés  furent exhaustifs, les débats parfois vifs mais courtois ;  l’Etat a été critiqué – il y a souvent conflit entre la logique d’Etat avec  sa globalisation et la logique de territoire spécifique- mais aussi la gouvernance locale des outils de santé ; il a été affirmé et démontré que ce type d’établissement ne pouvait fonctionner correctement que sur la base de la confiance, de la bonne entente,  de la mutualisation des connaissances, et aussi  sur la base de statuts multiples en option :- collaborateurs, associés, salariés- et de l’équité des revenus. La notion d’équipe est prédominante et s’il faut des responsables,  il n’y a pas de hiérarchie ou de castes séparées,  les médecins ne sont supérieurs ni aux infirmières ni aux autres professionnels. Ils sont, toutes et tous, nécessairement conjoints et solidaires.

On ne peut oublier que le système de santé est de la compétence de l’Etat et qu’il lui appartient de l’assumer, en particulier sur le plan notamment de l’organisation générale, des financements, de la formation ; mais, de manière concomitante, le dialogue est indispensable entre les Collectivités, les professionnels de santé et  l’Ars. La coopération et la coordination sont donc impérieuses  pour assurer, en tous lieux, la qualité et la permanence des soins.

Le débat s’est prolongé l’après midi après un déjeuner convivial et instructif. Le débat a repris avec le projet de Calinzana, animé par François Agostini ; l’ouverture est prévue au mois d’Octobre 2013 ; il existe d’autres projets en Corse et notamment à Levie où agissent, ensemble, et avec vigilance, le corps médical local et le maire ; ainsi ,l’Alta Rocca aura un outil supplémentaire de santé publique dont on ne soulignera jamais assez le rôle déterminant dans la réanimation de l’intérieur. Puis il a été créé une Fédération corse des Maisons de santé. Une journée studieuse, efficace, instructive grâce à nos experts. Quand on veut travailler sérieusement, il y a des chemins.

 Docteur Edmond Simeoni 

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matinsur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, s
ur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, s
ur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)