Breaking News

Corse – La perpétuité et 22 ans de sûreté requis contre Yvan Colonna

Je souhaite que l’on n’utilise plus l’image de romantisme dévoyé du berger de Cargèse, mais que l’on parle de Colonna l’assassin ». Toute la force de l’accusation tenait dans cette sentence. Hier après-midi, l’avocat général Annie Grenier, au terme d’un réquisitoire ennuyeux et inaudible, a requis la peine maximum contre Yvan Colonna : la réclusion criminelle à perpétuité assortie d’une peine de sûreté incompressible de 22 ans. Elle a ainsi confirmé le jugement en appel prononcé par la même juridiction en 2009. Mais que la cour de cassation avait annulé par un arrêt en juin 2010 pour vice de forme.

« Plus que Ferrandi et Alessandri »

Dans le panier de l’accusation, une échelle des peines qui évaluait les responsabilités de chacun. Colonna était selon elle le guetteur lors de l’opération contre la gendarmerie de Pietrosella. Mais il était également sur l’avenue Colonel-Colonna-d’Ornano le soir du 6 février 1998 vers 21 heures. « Pierre Alessandri et Alain Ferrandi ont été condamnés en 2003 à la réclusion criminelle à perpétuité, donc puisqu’Yvan Colonna est le tireur, il faut qu’il le soit plus lourdement qu’eux », a susurré Annie Grenier. Mais cette équation à deux variables et une inconnue n’a pas vraiment démontré la culpabilité de l’accusé. En fait, le ministère public a plutôt démontré qu’Yvan Colonna ne pouvait pas être innocent dans l’homicide du préfet Claude Erignac.

Source et suite de l’article : http://www.corsematin.com/article/justice/la-perpetuite-et-22-ans-de-surete-requis-contre-yvan-colonna

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: