France trait d’union #Corse : bis repetita placent ? [RDP Journal De la Corse]

L’objectif avoué de France trait d’union Corse est d’empêcher le consensus réformiste dont voudraient pouvoir se prévaloir, à Paris, les partisans d’une évolution institutionnelle et constitutionnelle.

France-CorseCFRfrancia (7)Les uns considéreront qu’il s’agit d’une bonne nouvelle. D’autres estimeront que cela relève d’une nostalgie. Il est possible aussi que se dessine également une opinion jugeant qu’un malheur n’arrive jamais seul, et que la conférence de presse de l’association France Trait d’union Corse venant après une « nuit bleue », ramène la Corse aux sombres heures des années 1980 où les antinationalistes et les clandestins occupaient quotidiennement le champ politique. Il faut dire qu’à première vue – car se référant aux principes inscrits dans les textes officiels et même constitutionnels d’une France « une et indivisible » et d’une Corse en étant « partie intégrante » – France trait d’union Corse ressemble idéologiquement beaucoup à la défunte association Corse Française Républicaine, que l’on appelait communément « la CFR ».

Rappelons que cette dernière s’était constituée, au début des années 1980, à partir d’un refus de la violence clandestine et d’un attachement viscéral à une République rejetant la reconnaissance institutionnelle des particularismes locaux, y compris aux plans linguistique et culturel. Sans doute initiée par quelques élus et aussi des services de l’Etat, la CFR avait néanmoins, à ses débuts, représenté un courant populaire avec lequel il convenait de compter. Si elle ne faisait pas recette chez les jeunes, elle pouvait se targuer d’être représentative de nombreux Corses de l’île et de l’Extérieur, et d’une capacité de mobiliser des milliers de manifestants. Elle disparut complètement au début des années 1990 et il fallut attendre le début des années 2000, pour que renaisse une structure se réclamant d’une Corse inscrite dans le droit commun d’une France « une et indivisible ». Intitulée « Pour la défense des droits de la Corse dans la République », cette structure s’effaça après la consultation populaire de juillet 2003, ayant fortement au « Non » des électeurs, aux orientations portant modification de l’organisation institutionnelle de la Corse.

Suite sur le Journal De la Corse [JDC]

Corsica Infurmazione, l’information Corse, et des Blogs politiques
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: