#Corse – Commission violence: les élus face à la jeunesse d’une région meurtrie

Les élus territoriaux ont vécu, hier, à Prunelli-di-Fiumorbu, un incontestable temps fort de la vie de leur groupe de travail. Le dialogue avec les lycéens n’était pas évident à nouer, mais il a bien eu lieu

La note d’information de la collectivité territoriale faisait état d’un programme étalé entre 14 heures et 16 heures, mais l’essentiel a eu lieu le matin, à la cité scolaire du Fiumorbu, où la commission violence de l’assemblée de Corse inaugurait la deuxième phase de ses travaux. Établir le contact avec la jeunesse de cette île est loin d’en être l’axe le plus insignifiant.

« Nous devons les écouter, insiste Dominique Bucchini. Aborder le sujet de la violence avec des lycéens, pour les élus que nous sommes, c’est sûrement difficile, mais nous profiterons sans doute du travail qui est fait en amont par leurs enseignants. Nous n’allons pas leur faire un cours, mais ils représentent quand même l’avenir de notre île. Parler à ces jeunes, c’est capital pour les travaux de notre commission ».

Suite et source de l’article

Corsica Infurmazione, l’information Corse
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: