#Corse – Plus d’un millier de Corses dans la rue à l’appel du Collectif « A Droga Fora »

Ce samedi 1 décembre les Corses se sont massivement exprimés contre un fléau qui menace gravement la cohésion de notre société la drogue. Contrairement à des chiffres ubuesques  annoncés par certains organes de presse (150 !!! sur RCFM  c’est proprement hallucinant) alors que nous étions  plus d’un millier de manifestants à défiler dans les rues d’Ajaccio et ce, malgré des conditions météo des plus détestables.

La manifestation s’est parfaitement déroulée en scandant divers slogans. En chantant, les jeunes Corses se sont adressés à ces bandes criminelles, mafieuses, peu importe le nom, ceux-là qui vivent de ce trafic de drogue, qui vivent sur la santé de notre jeunesse et qui menacent gravement la cohésion de notre société à tous les niveaux. Le peuple Corse l’a affirmé clairement,  ils n’ont plus leur place ici, ils n’ont rien à faire en Corse dans une société saine et juste, à laquelle nous tous aujourd’hui nous aspirons !

Nous saluons l’effort consenti par Bastia 1905 qui s’est déplacé massivement en car depuis Bastia, franchissant un col enneigé et manifestant avec détermination.

Le peuple s’est également adressé à nos élus, particulièrement à la commission «  violence ». Deux élus seulement de la CTC se sont déplacés : Paul-Félix Benedetti pour U Rinnovu et Jean Biancucci pour Femu a Corsica. Deux élus sur cinquante-et-un, c’est peu ! Comment cette même commission peut-elle être encore crédible si elle ne s’associe pas à une démarche populaire en manifestant contre un tel fléau ?  Par ailleurs, seul Stéphane Vannucci (conseiller général) était présent, et il est à noter que François Casasoprana (conseiller général( et Simon Renucci (maire d’Ajaccio) ont tenu à faire une apparition.

La classe politique dans son ensemble était sous représentée, c’est inacceptable ! Certains élus  sont visiblement  frileux à l’idée de se prononcer et de descendre dans la rue pour dénoncer une dérive sociétale. Nous nous souviendrons que ce jour-là le peuple était une fois de plus seul à manifester, sous représenté par la classe politique insulaire.

Une délégation a été reçue par le Préfet. Nous ne nous faisions aucune illusion, mais souhaitions rencontrer le détenteur des pouvoirs régaliens sur l’île et connaitre ses positions sur l’action de l’Etat dans ce domaine. Nous lui avons notamment demandé si le Ministre de l’Intérieur  Manuel Valls avait, lors de sa venue, présenté un plan d’action précis de  lutte contre le trafic de stupéfiants, et quelle est la position actuelle du gouvernement concernant la dépénalisation des drogues dites douces.

Rien de transcendant ne fut avancé par Monsieur le Préfet, aucune réponse concernant la dépénalisation. La position du  gouvernement est toujours bancale sur ce sujet. Pour ce qui est de la lutte contre la drogue en Corse, le Ministre Valls souhaite poursuivre la lutte sans rien changer pour autant dans l’organisation.

Nous remercions les membres de l’associu sulidarità qui nous ont aidé à préparer cette manifestation ainsi que  toutes celles et ceux qui sont massivement déplacés à Ajaccio pour faire de cette journée un succès et un acte fondateur pour l’avenir.

Avemu purtatu u nostru missaghju è ùn pianteremu !

A DROGA FORA ! MICCA DROGA IND’È NOI !

Le Collectif A DROGA FORA

*Ont appelés à mobilisation :  Associu di parenti corsi, Ghjuventù Paolina, Consulta di a ghjuventù corsa, associu di i liceani corsi, Gjuventù tocca à noi, PNC ghjuventù, Ghjuventù vagabonda, Bastia 1905, l’Orsi ribelli, STC Università, le CRIJ, A squadra corsa, l’Attrachju, Arapà, Ghjuventù Indipendentista, Corsica Libera…

Corsica Infurmazione, L’information Corse 
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: